COP26 : Greta Thunberg promet d’être absente si les pays pauvres n’ont pas accès aux vaccins

ELLE avec AFP
·2 min de lecture

La figure de la lutte contre le changement climatique a annoncé qu’elle ne se rendrait pas à la conférence sur le climat en Écosse en novembre prochain, à cause des accès inégaux aux vaccins contre la Covid-19. 

Pas de COP26 pour Greta Thunberg ? C’est en tout cas ce que la militante suédoise a laissé entendre ce vendredi, dans une déclaration à l’AFP. « Du fait de la distribution extrêmement inéquitable des vaccins, je ne me rendrai pas à la conférence de la COP26 si la situation continue comme aujourd'hui », a-t-elle déclaré. Par ce geste, la figure de proue du combat de la jeunesse pour le climat entend dénoncer les inégalités d’accès aux vaccins contre la Covid-19, entre pays riches et pays pauvres. 

Lire aussi >> Loi climat et résilience : la jeunesse squatte face aux députés

« Je suggère de repousser la COP26 » 

À l'initiative du mouvement « Fridays for Future » et des grèves de l'école pour le climat, Greta Thunberg a incité les pays riches à partager leurs doses avec les populations à risques dans les pays pauvres « plutôt que de vacciner des jeunes en bonne santé ». « Si ce n'est pas possible, je suggère de repousser la COP26 pour que tout le monde puisse y participer dans les mêmes conditions », a-t-elle indiqué à l'AFP, confirmant une information de la BBC. Prévue du 1er au 12 novembre à Glasgow, en Écosse, la 26e Conférence des Nations unies sur le changement climatique a déjà été reportée d’un an, à cause de la crise sanitaire.  

« Les inégalités (entre les pays riches et pauvres, NDLR) face à la crise climatique sont un sujet si criant, que cela ne ferait qu'approfondir cet aspect » si la COP26 était...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi