Et si votre coque de téléphone pouvait dissuader les agresseurs ? C’est l’idée de cette start-up marseillaise

"Je suis arrivé à Marseille à l’âge de 10 ans, c’est une ville que j’adore mais où il y a beaucoup d’insécurité. À force de voir des amis qui se font agresser sans pouvoir rien faire, j’ai ressenti de la frustration et c’est comme cela que m’est venue l’idée de cette coque de protection d’un genre nouveau", raconte Luc Nadier, le fondateur de la start-up marseillaise Safee, à nos confrères du Figaro. Il a imaginé une coque de téléphone et un boîtier anti-agression. Lorsque le propriétaire identifie une situation de danger (vol de téléphone, agression dans les transports...), il lui suffit ainsi de tapoter l’objet en question afin de signaler une agression. Reliée à une application, cette coque d'un genre nouveau permet de partager les données de géolocalisation de la personne avec ses contacts d’urgence, d’activer la caméra du téléphone pour récolter des preuves et d’émettre une alarme pour dissuader l’agresseur. Pour plus discrétion quand la situation l'exige, cette dernière option peut être désactivée, dans le cadre de violences survenues dans le cadre conjugal par exemple, explique son inventeur.

Identifiée comme étant une trouvaille qui améliore la sécurité de ses utilisateurs, cette innovation a valu à la start-up marseillaise d’être récompensée au salon de l’innovation technologique de Las Vegas, le Consumer Electronic Show (CES). Et prévenir les cas d’agression n’est pas le seul avantage de cette nouvelle technologie. En effet, elle doit également permettre de récolter des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite