Corée du Nord : premier mort du Covid et « propagation nationale » du virus

Le pays sous le joug de Kim Jong Un, jusque-là épargné par la crise sanitaire, tente de s’organiser pour freiner la pandémie.

Même reclus, le régime totalitaire communiste aura fini par être infecté. La Corée du Nord a annoncé vendredi son premier mort du Covid-19. Pyongyang précise que le virus s'est déjà répandu à travers tout le pays et que des dizaines de milliers de personnes sont actuellement « isolées et soignées ».

À lire aussi >> Vous n'avez jamais eu le Covid ? Cela intéresse des scientifiques pour une étude

Mort de six personnes « fiévreuses »

L’État dirigé par la dynastie Kim avait fait état jeudi de ses premiers cas de coronavirus, déclarant passer en mode « prévention d'urgence maximale des épidémies », après que des personnes avaient été testées positives au sous-variant BA.2 d'Omicron.

L'agence de presse officielle KCNA a affirmé vendredi que le leader Kim Jong Un s'était rendu au siège national de la prévention des épidémies où il a « pris connaissance de la propagation du Covid-19 dans tout le pays ».

Six personnes victimes de « fièvre » sont mortes dans le pays, dont une testée positive au sous-variant BA.2 d'Omicron, a indiqué KCNA.

« Plus de 350.000 personnes ont présenté de la fièvre en peu de temps et au moins 162.200 d'entre elles sont complètement guéries », a détaillé la même source. « Rien que le 12 mai, quelque 18.000 personnes ont eu de la fièvre à travers tout le pays et, à l'heure actuelle, 187.800 personnes sont isolées et soignées ».

Rejet de la vaccination

Aucun des 25...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles