Publicité

Peut-on manger le corail des coquilles Saint-Jacques ?

Quand on parle des coquilles Saint-Jacques, il y a toujours un détail qui divise ses amateurs : le corail. Qu'est-ce que c'est ? Pour ceux qui l'ignorent, la partie que l'on surnomme le "corail" de la coquille Saint-Jacques correspond en fait à la glande génitale de ce mollusque. Si vous observez votre coquille fruit de mer, vous constatez que le corail est constitué de deux parties. L'élément orange est en réalité l'organe reproducteur femelle alors que la partie blanche correspond à celui du mâle. Vous l'avez compris, la coquille Saint-Jacques est donc hermaphrodite. Pour autant, est-ce que cela se mange ou non ? Certains seront même étonnés que l'on se pose la question, tandis que pour d'autres, c'est tout bonnement inenvisageable de le consommer. Qui a raison et qui a tort ? En réalité, c'est surtout une question de goût.

Soyez tranquille, tout se mange dans la Saint-Jacques. La noix, qui est en réalité le muscle de ce fruit de mer, est le morceau que l'on consomme le plus. Pourtant, le corail et la barbe se mangent et sont même très intéressants à la dégustation. Ne jetez surtout pas la partie orangée de votre Saint-Jacques, car non seulement, elle se mange, mais elle est aussi très puissante en goût. Bon pour nos papilles, il est aussi excellent pour notre santé, puisqu'il est extrêmement riche en vitamines, oligo-élément et minéraux. La barbe, cette petite partie blanche, collée à la coquille, se mange également. Il serait même très dommage de faire l'impasse dessus, car (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite