Coronavirus : êtes-vous, sans le savoir, un super-propagateur du virus (super-spreader) ?

C.B

Ils possèdent un super pouvoir que le monde ne leur envie pas. Eux, ce sont les « super-spreaders » (« super propagateurs », en français). A eux seuls, ils sont capables de contaminer des dizaines de personnes, contre quelques-unes pour un malade lambda. Eclairages.  

C’est quoi un « super-spreader » ou « super-propagateur » ? 

Bien que ce terme ne soit pas utilisé et reconnu par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), il désigne une personne capable de propager un virus à un grand nombre d’individus. Une personne sur cinq serait ainsi responsable de 80 % des transmissions, c’est ce qu’on appelle la règle 20/80. Dans le cas du Coronavirus, un malade lambda peut contaminer 2 à 3 personnes, contre 10 à 20 personnes pour un « super-propagateur ». 

Qui sont les « super-spreaders » ? 

Les scientifiques ne s’accordent pas sur l’origine de cette capacité à contaminer. Plusieurs théories existent. L’une évoque le système immunitaire du « super-propagateur », comme l’explique un article de The Guardian. Trop faible pour détruire le virus ou, au contraire, tellement efficace que le malade ne présenterait pas de symptômes et continuerait ainsi à contaminer son entourage. Une autre explication concerne la quantité de virus reçue à l’origine, qui serait bien plus importante chez les « super-spreaders ». Certaines autres théories parlent également du comportement de ces individus (hygiène…), du nombre de personnes qu’ils fréquentent etc. 

Existe-t-il des « super-spreaders » reconnus dans le cadre du Coronavirus ?

Même si les scientifiques n’ont pas recours à ce terme, plusieurs personnes sont considérées comme des « super-spreaders » depuis...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi