EXCLU - Coronavirus : les conséquences sur l'activité d'une acheteuse d’”Affaire conclue”

Le coronavirus s'étend en France à tel point que le ministère de la Santé considère que le stade 3 risque d'être déclenché incessamment sous peu. Des villes vivent au ralenti, comme à Crépy-en-Valois, dans l'Oise, d'où était originaire le premier mort français, des pénuries de masques et de gels hydroalcooliques, des fermetures d'établissements scolaires dans les zones à risque, la France connaît un vent de panique jugé inutile par Michel Cymes qui estime qu'il n'y a pas de psychose à avoir. Le gouvernement établit des directives impliquant l'annulation des évènements dans des lieux fermés, comme les concerts, provoquant la colère du chanteur M. Pokora dont la tournée, dans des salles de plus de 5.000 personnes, risque d'être tout simplement annulée.

L'impact économique sera indéniable. Annulation et report ne cessent de tomber. Comme les tournages de l'émission Intervilles dont la diffusion était prévue pour cet été. Les compagnies aériennes et de transports en bus, les hôteliers, les restaurateurs font grise mine. Moins de touristes. Moins de fréquentation partout en France. Tout ceci a également des conséquences, dont on ne se doutait pas forcément, sur la vie des acheteurs de l'émission Affaire conclue sur France 2 présentée par Sophie Davant. Toujours en déplacement sur des brocantes, ou des salles de ventes, ou chez des particuliers pour des expertises, les acheteurs, comme l'émouvant Julien Cohen ou Pierre-Jean Chalençon, sont par monts et par vaux en permanence. Qui dit déplacement, dit contact. Pas évident alors de ne pas avoir une appréhension vis-à-vis du coronarivus. Lors d'une interview que Diane Chatelet a accordée à Femme Actuelle, l'acheteuse d'Affaire conclue, nous a confié "être en alerte, comme dans toutes les professions".

"On avait quelque crainte, mais le déplacement est bien maintenu. On sera à Lille."

D'autant plus qu'elle effectue régulièrement des déplacements, son principal coeur de métier, en se rendant chez des particuliers pour leur faire

(...) Cliquez ici pour voir la suite