Coronavirus : une aide-soignante priée de « loger ailleurs » par ses voisins

Margot Ruyter

Alors que le personnel médical est entièrement mobilisé dans la lutte contre le Covid-19, une aide-soignante a reçu un mot de ses voisins, inquiets de son contact avec des malades.

Alors que Sophie Rainoldi, aide-soignante à Toulouse, rentre de sa journée de travail, elle découvre un mot affiché sur sa porte d’entrée. « Bonjour Mme Rainoldi, en sachant votre profession, est-il possible pour notre sécurité de ne pas toucher les portes des parties communes ou peut-être dans les prochains jours de loger ailleurs ? Et peut-être aussi de sortir votre chien plus loin ? », peut-on lire sur le message anonyme, partagé par l’aide-soignante sur son compte Facebook, le 22 mars. 

Heurtée par ces mots, la jeune femme de 24 ans ne cache pas sa colère. « Je suis choquée, dépitée par la c****rie des gens », exprime-t-elle sur son post Facebook. « Je ne suis pas une terroriste mais un personnel soignant ! J’applique scrupuleusement les règles d’hygiène. Je laisse ma blouse au travail. Je m’y lave les mains et dès que je rentre du boulot, je me douche », raconte-t-elle à « France 3 ».

« Les gens manquent d’informations »

« Ce n’est pas parce que je suis une soignante que je ramène le coronavirus chez moi ou toutes les autres maladies. Il n’y a pas plus de problème avec moi qu’avec une autre personne ». L’aide-soignante met ce mot sur le compte de l’ignorance. « La peur prend prend actuellement le dessus. Les gens manquent d’informations », dénonce-t-elle. En première ligne, le personnel soignant prend de très gros risques au quotidien. Pour rappel, cinq médecins sont déjà morts du coronavirus.

Sophie...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi