Coronavirus : Airbnb va licencier 1 900 salariés dans le monde

Margot Ruyter

Le géant de la location de logements a annoncé ce mardi se séparer « d’un quart de ses employés », malgré un précédent déblocage de 2 milliards de dollars.

« Je vous confirme que nous allons réduire le nombre d’employés d’Airbnb », a annoncé le directeur et fondateur de la plateforme, Brian Chesky, dans un communiqué publié sur le site d’Airbnb, mardi. « C’est incroyablement difficile à affronter, et d’autant plus pour ceux qui vont quitter Airbnb », a-t-il ajouté avant d’expliquer, « Nous traversons collectivement la crise la plus douloureuse de notre vie ». La raison ? La crise du coronavirus. Face à la fermeture des frontières et au confinement rendus obligatoires dans de nombreux pays du monde, la plateforme a vu ses réservations s’effondrer. « Les activités d’Airbnb ont été durement touchées, avec un chiffre d’affaires pour cette année qui devrait être inférieur à la moitié de ce que nous avions gagné en 2019 », a déclaré Brian Chesky. 

Une levée de fonds de 2 milliards de dollars

Le fondateur de la plateforme a détaillé son plan de licenciement. « Sur nos 7 500 employés Airbnb, près de 1 900 partenaires devront nous quitter, soit 25% de notre effectif ». Cette décision intervient pourtant après une levée de capital colossale. « En réponse [à la crise], nous avons récolté 2 milliards de dollars [Ndlr : 1,8 million d’euros] et drastiquement réduit nos coûts », peut-on lire. Une somme insuffisante selon Brian Chesky, et une décision motivée par une « stratégie commerciale ». 

Ce dernier promet toutefois de « prendre soin de ceux qui partent (…) pour...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi