Coronavirus et asthme : traitement, risques, transmission… Les pneumologues répondent à toutes les questions que l’on se pose

L’épidémie du nouveau coronavirus touche désormais 125 518 personnes à travers le monde. Du côté de l’Hexagone, 2 876 Français sont désormais contaminés. Et pour l’heure, 61 décès sont recensés en France, selon les derniers chiffres officiels*. Pour éviter toute contamination et propagation du Covid-19, le président de la République, Emmanuel Macron, a demandé lors de son allocution, ce 12 mars : "à toutes les personnes âgées de plus de 70 ans, à celles et ceux qui souffrent de maladies chroniques ou de troubles respiratoires, aux personnes en situation de handicap, de rester autant que possible à leur domicile".

La raison est simple. Les femmes enceintes, les personnes âgées et les malades chroniques sont les personnes les plus à risque, en cette période de nouveau coronavirus. Ces catégories de la population sont plus vulnérables au Covid-19 car leur organisme est affaibli. Résultat : ils rencontrent plus de difficultés à lutter contre le virus.

Coronavirus : les asthmatiques ne sont pas épargnés par le Covid-19

Les pathologies chroniques à risque, souvent mentionnées, sont le diabète, l’hypertension ou l’insuffisance cardiaque. Bien que l’asthme soit moins cité comme une affection chronique à risque, les asthmatiques ne sont pas pour autant épargnés par le Covid-19. En effet, l’asthme touche 7 à 8 % de la population générale, ce qui en fait une des maladies chroniques les plus fréquentes en France, selon l’Association Asthme & Allergies.

Et pour cause, depuis quelques jours, les appels au numéro vert Asthme & Allergies Infos Service (0800 19 20 21) se sont intensifiés. Pour éviter toute panique et effets anxiogènes, les pneumologues de l’Association Asthme & Allergies répondent aux questions posées par les patients et leurs familles afin de les éclairer sur les risques encourus par les asthmatiques face à l’épidémie de nouveau coronavirus.

Covid-19 : bien contrôler son asthme pour réduire les risques de contamination

"Les personnes asthmatiques n’ont pas plus de risques

(...) Cliquez ici pour voir la suite