Coronavirus : une célèbre actrice choque les internautes après des propos controversés sur le virus

Alors que l'épidémie du coronavirus continue de se propager dans le monde, certains pays prennent des mesures radicales pour faire face au virus. C'est le cas de la France, de l'Italie ou encore l'Espagne. Aux Etats-Unis, des recommandations ont également été données dans des grandes villes comme New-York ou Los Angeles où les cafés et restaurants ont fermés. Alors que de nombreux américains sont confinés à leur domicile, des artistes s'expriment sur les réseaux sociaux pour rassurer leurs fans. Ainsi, Vanessa Hudgens, a pris la parole pour donner son avis sur le sujet lors d'un live sur son compte Instagram, lundi 16 mars. "Cela me parait être un tas de conneries. C'est un virus, je comprends. Je le respecte. Mais en même temps, si tout le monde le chope, des gens vont mourir... c’est terrible mais c’est inévitable. Je ne sais pas... Peut-être que je ne devrais pas dire ça maintenant ?", a lancé la jeune femme. Des propos surprenants qui ont fait le tour des réseaux sociaux et choqué les abonnés de l'artiste qui comptabilise pas moins de 38 millions d'admirateurs.

>>> Coronavirus (Covid-19) : les nouvelles rassurantes venues de l’étranger

Rapidement, la comédienne de 31 ans a été critiquée par les internautes pour ses déclarations. "Trop conne cette fille, Hollywood dans toute sa splendeur", "mais elle est complètement stupide", "quel message horrible et sans cœur que vous partagez avec les plus jeunes qui vous regardent", peut-on lire. Par le biais d'une vidéo postée en story sur Instagram, mardi 17 mars, l'actrice s'est justifiée et a tempéré ses propos. "Je me rends compte que certains de mes commentaires sont sortis de leur contexte. C'est un temps fou. C'est un temps fou, fou, et je suis à la maison. Je suis en lockdown et j'espère que c'est ce que vous faites aussi, en pleine quarantaine et en restant sain et sauf. Je ne prends pas cette situation à la légère. Restez tous à l'intérieur", a-t-elle confié. Elle a ensuite tenu à présenter ses excuses sur son compte

(...) Cliquez ici pour voir la suite