“Koh-Lanta” : une candidate emblématique positive à la Covid-19

·2 min de lecture

Depuis le 30 octobre 2020, la France est à nouveau confinée et ce, jusqu’au 1er décembre au minimum. Vivement critiquée, cette mesure a été annoncée par le gouvernement à la suite d’une recrudescence de la pandémie du coronavirus. Si les chaînes de télévision commencent à s’organiser afin de continuer à proposer leurs programmes, les téléspectateurs peuvent découvrir, chaque vendredi, la suite de Koh-Lanta : les 4 terres, sur TF1. En plus de retrouver les candidats à la télé chaque semaine, les fans du programme peuvent suivre leurs candidats chouchous sur les réseaux sociaux.

Parmi les personnages les plus suivis de cette édition, Alexandra, qui donne régulièrement de ses nouvelles sur son compte Instagram. Ainsi, le 27 octobre 2020, la jeune femme s’est confiée à ses 61.000 abonnés, inquiets de son silence numérique. "Je suis désolée si je ne réponds pas depuis plusieurs jours à vos messages, j'ai certainement la Covid-19. Je dois faire un test demain", a-t-elle commencé par expliquer. Avant de poursuivre en légende d’une photo d’elle avec une petite mine : "Je vous répondrai dès que je pourrai, merci pour votre soutien. Prenez soin de vous". Au lendemain de cette annonce, l’aventurière de 32 ans a annoncé avoir été testée positive au coronavirus, en légende d’une photo d’elle déguisée en super-héroïne couverte d’un plaid : "Photo 1 : Wonder Woman. Photo 2 : Coronawoman".

Dans un post précédent, illustrant l'une des épreuves de confort de Koh-Lanta, on peut lire : "Quand je me revois face à Jody tout donner pour pouvoir manger un hamburger, et qu'aujourd'hui je ne sens plus le goût de ce que je mange à cause de cette saleté de Covid qui m'attaque… qui fait tant de ravage autour de nous… Je me demande pourquoi cela nous tombe encore dessus malgré tous nos efforts… nous sommes reconfinés, c'est terrible pour beaucoup d'entre nous…". Un message qu'elle conclut en ces termes : "Soutien au personnel soignant… Prenez soin de vous et de vos proches".

Heureusement, la jeune (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite