Coronavirus Covid-19 : à quelle température laver ses vêtements pour éliminer toute trace du virus ?

Le 11 mars, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a annoncé le passage du coronavirus au stade de pandémie. Dans l’Hexagone, Santé publique France a recensé 2281 cas et 48 décès*. Pour éviter la propagation du virus, différentes mesures de prévention ont été mises en place comme bien se laver les mains ou éviter le contact avec les personnes fragiles. Des recommandations ont été également émises sur les vêtements et comment les désinfecter pour prévenir des risques de contamination.

Le Covid-19 se transmet d’une personne à une autre par le biais de gouttelettes respiratoires expulsées par le nez ou la bouche lors d'éternuements ou de quintes de toux. "Ces gouttelettes peuvent se retrouver sur des objets ou des surfaces autour de la personne en question. On peut alors contracter le COVID-19 si on touche ces objets ou ces surfaces et si on se touche ensuite les yeux, le nez ou la bouche" a expliqué l’OMS.

Coronavirus : laver son linge à température chaude, la solution ?

Dans une récente étude, des chercheurs du Centre national des maladies infectieuses de Singapour et du DSO National Laboratories ont décidé de s’intéresser aux environnements des personnes infectées par le Covid-19. Résultat : même après sa guérison, l’environnement d’un malade reste contaminé. Une décontamination des surfaces inertes comme les toilettes, les lavabos ou les lits est donc essentielle pour stopper la propagation du virus.

Le journal Libération s’est notamment penché sur la question des vêtements et comment empêcher le virus de rester accroché aux fibres de nos habits. Selon le Professeur Gilles Pialoux, du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Tenon, il est recommandé de laver son linge à 60 degrés pour éradiquer le virus de nos vêtements.

Depuis 2003, des études sont menées sur les familles de coronavirus et leur exposition à la chaleur. Elles y survivraient, mais jusqu’à un certain point : "le Covid-19 perd son potentiel infectieux à partir d’une exposition à 56

(...) Cliquez ici pour voir la suite