Coronavirus et contamination : des kits de dépistage à la maison mis en vente, les autorités mettent en garde

Cynthia Lahoma

Le coronavirus pourrait-il être testé à la maison ? Différentes agences y travaillent tandis que les autorités mettent en garde sur les tests frauduleux.

C’est une information relayée par de nombreux médias internationaux, dont le Guardian. Après les mesures de confinement prises par Boris Johnson, la Grande-Bretagne se mobilise face au coronavirus et souhaite donner la possibilité à sa population d’effectuer un test de dépistage à la maison. Selon Public Health England, des millions de kits dépistage de coronavirus à domicile seront bientôt mis en vente, principalement sur des plateformes de vente en ligne, telle qu’Amazon. Encore en phase de test, ces kits, si ils fonctionnent, seront déployés, de sorte à dépister en masse la population assure Sharon Peacock, directrice du National Infection Service en Angleterre. « Lors de la conférence de presse quotidienne du Premier ministre tenue ce mercredi, les conseillers médicaux et scientifiques du gouvernement ont déclaré qu’ils devaient être certains que les tests aient fonctionné avant de pouvoir les mettre disposition » rapporte le Guardian. Les prélevements seraient ensuite traités en laboratoire, pour déterminer si oui ou non, ils sont porteurs du virus. Outre-Atlantique, la startup américaine Everlywell, spécialisée dans les tests médicaux à domicile, a annoncé lancer des kits de test à domicile, dont 30 000 sont disponibles dès le 23 mars. De quoi soulager les hôpitaux et ralentir l’épidémie ? La FDA, Food and Drug Administration, n’approuve pas et met en garde : « A la suite de ces activités, l’agence commence...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi