Coronavirus et eau potable : le Covid-19 peut-il contaminer l’eau du robinet ?

"Madame, Monsieur, du fait de la crise signataire due au Covid-19 et par mesure de sécurité, l’ARS (Agence régionale de santé) vous conseille de faire bouillir l’eau du robinet avant de la consommer (jusqu’à nouvel ordre)". Voici le message qu’on reçu les habitants de la ville de Rédange, en Moselle, dans leurs boîtes aux lettres. Une note rédigée par la mairie de cette ville du Grand Est, qui rapidement semé la panique chez les administrés.

Résultat : des habitants inquiets ont publié ce document sur internet, provoquant un vent de panique sur les réseaux sociaux. Fake news ou vraies recommandations ? Les internautes se posent la question.

Je pose ça là ! Ce n'est pas confirmé. Quelqu'un de Redange ou ses environs peut-il nous éclairer ? Merci pic.twitter.com/DnEUC9itqZ

— aribac matricule 10468 (@aribac1) March 24, 2020

La maire de Rédange, contactée par 20 Minutes, a rétabli la vérité : ces informations sont véridiques, mais n’ont rien à voir avec le coronavirus. "La formulation du message est malheureuse et a semé la confusion dans les esprits", précise-t-elle. Si la qualité de l’eau de la ville de Rédange est pointée du doigt, ce n’est pas en lien avec l’épidémie. L’ARS a analysé la qualité de l’eau de la commune et a simplement constaté "un risque de contamination à cause de la turbidité [l’eau trouble] provoquée par les fortes pluies de ces dernières semaines".

Covid-19 et eau du robinet : des informations rassurantes

Ce n’est pas la première fois que des inquiétudes quant à une possible contamination de l’eau du robinet par le coronavirus font surface. La mairie de Paris a elle aussi voulu tranquilliser ses habitants, en relayant un message de la régie des des eaux de la ville : "Il n’y a pas de risque de contamination de l’eau potable. L’eau de Paris est protégée contre ce virus comme elle l’est contre toute menace biologique".

Face à ces craintes, le Centre d’information sur l’eau s'est montré rassurant : "Partout en France, nos professionnels sont

(...) Cliquez ici pour voir la suite