Coronavirus : Emmanuel et Brigitte Macron, ces mesures de sécurité prises par l’Elysée pour les protéger

Emmanuel Macron est moins chanceux que Céline Dion. Portes, ascenseur, tout s’ouvre sur le passage de la chanteuse qui n’a jamais à appuyer sur un bouton ou sur une poignée. Ce qui s’avère très précieux, vous en conviendrez, en cette période d’épidémie de Coronavirus. Cette information pour le moins étonnante, on la tient de Stéphane Rotenberg. Mercredi 19 février 2020, invité sur le plateau de Touche pas à mon poste, l’animateur a en effet raconté que Céline Dion vivait comme une diva. "Elle fait un truc qui est assez étonnant. Quand elle arrive quelque part, elle n’attend jamais qu’une porte ou un ascenseur s’ouvre ! Donc tout est prêt sur son parcours. Ça c’est assez incroyable”.

L’Elysée pourrait prendre bonne note de cette technique pour le moins étonnante, mais ultra efficace en cette période d'épidémie de Coronavirus Covid-19. On comptait lundi 9 mars au soir 25 décès et 1 412 personnes touchées par le virus, parmi lesquelles le ministre de la Culture, Franck Riester. Ce dernier a annoncé avoir été testé "positivement" et a précisé auprès du service politique de France Télévisions n'avoir "vu aucun ministre, ni le Premier ministre, ni le président de la République depuis la semaine dernière".

Règles de prudence

L’Elysée a cependant pris toutes ses dispositions pour assurer la sécurité sanitaire du Président de la République. De nouvelles consignes ont été données à l’entourage d’Emmanuel et Brigitte Macron. Le Monde explique que les déjeuners collectifs et autres réunions ont été limités au strict minimum. Quant aux équipes chargées du ménage du Palais de l’Elysée, elles "doivent désormais passer deux fois par jour des lingettes désinfectantes sur les bureaux".

Cela suffira-t-il pour éviter toute contamination ? Pour l’heure Emmanuel Macron n’envisage pas de rester confiné. "Le président doit rassurer mais il ne peut pas disparaître. Il doit être exemplaire mais il ne peut pas se confiner. On ne peut pas diriger le pays par téléphone ou par visioconférence " a expliqué

(...) Cliquez ici pour voir la suite