Coronavirus : faut-il éviter de porter des lentilles de contact ?

A cause d’un cas observé (seulement !) de virus présent dans les larmes d’un malade, l’American Academy of Ophthalmology a conseillé de privilégier le port de lunettes pour un temps, suggérant que les lunettes pourraient même constituer une forme de barrière de protection. C’est loin d’être l’avis général. Des experts (américain, canadien et britannique) ont au contraire insisté* pour rappeler que le port de lentilles était sans danger et que rien ne prouvait que les lunettes offraient une quelconque protection contre le coronavirus ou contre tout autre virus. En France, la Société Française des ophtalmologistes adaptateurs de lentilles de contact (SFOALC) a confirmé ces informations. Sa présidente, le Dr Louisette Bloise, rappelle que “aucune complication lentilles/COVID-19 n’a été observée pour le moment. On ne peut donc pas conseiller de choisir les lunettes plutôt que les lentilles (ni l’inverse d’ailleurs), mais quel que soit le choix effectué, il faut respecter les consignes d’hygiène, et d’autant plus en cette période“.

Lentilles : hygiène au maximum

“Pour les porteurs de lentilles, les consignes doivent être appliquées à la lettre“, insiste le Dr Bloise. Un lavage minutieux des mains (au savon et à l’eau) est donc essentiel, avant un séchage avec des serviettes à usage unique, et ce avant chaque pose et retrait de lentilles. Celles-ci doivent être décontaminées régulièrement en suivant les instructions du fabricant, et avec un produit de lavage adapté. Les lentilles journalières doivent être jetées chaque soir. Comme s’en inquiète le Dr Bloise, “ce qui poserait problème en cette période serait de réutiliser la même solution de lavage plusieurs jours de suite, ou de garder ses lentilles mensuelles au-delà du mois prescrit car on n’a pas pu se fournir en produits et lentilles. On risquerait alors des complications oculaires.“ Elle ajoute qu’il ne faut pas porter ses lentilles si on est atteint par COVID-19… “comme c’est le cas pour toute autre pathologie ORL, rhume

(...) Cliquez ici pour voir la suite