Coronavirus : comment la France va-t-elle traquer le variant anglais ?

·1 min de lecture

Apparu mi-décembre au Royaume-Uni, le "variant anglais" du coronavirus Sars-Cov-2 est aujourd'hui présent en France : au 7 janvier 2021, 19 cas avaient été recensés dans l'Hexagone. Plus contagieux que la "version 1" du coronavirus, ce variant anglais (baptisé VOC 202012/01 par les médecins) ne provoquerait pas des symptômes plus sévères.

Interrogé par nos confrères de France Info, le Pr. Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, s'est dit "très préoccupé" par cette mutation du virus Sars-Cov-2 : "la question n'est pas de le bloquer, mais de le ralentir (…) On est dans une sorte de course de vitesse entre (…) l'apparition inéluctable de ce variant anglais qui peut nous conduire à (…) plusieurs dizaines de milliers de personnes touchées (...) et la capacité à vacciner les personnes les plus fragiles. Nous sommes dans cette course pour les trois mois qui viennent."

Comment suivre à la trace ce variant anglais pour mieux le ralentir ?

"Tous les tests PCR "douteux", c'est-à-dire pouvant suggérer qu'il s'agit d'un cas de variant anglais, seront analysés sur nos plate-formes en séquençage génétique" a affirmé le ministre de la Santé Olivier Veran ce jeudi 7 janvier 2021. Cela concerne en particulier les personnes voyageant depuis le Royaume-Uni ou ayant été en contact avec un Britannique.

À l'heure actuelle, les spécialistes estiment qu'1,36 % des cas de coronavirus pourraient être liés à ce "clone" anglais du virus – un (...)

Lire la suite sur Topsante.com

DIRECT. Covid-19, les chiffres en France ce 12 janvier : 19 753 nouveaux cas, hospitalisations en hausse
Prix Top Santé : 3 questions à Ducray
Covid-19 : 1 fois sur 2 le virus est transmis par un malade asymptomatique
Covid-19 : les engelures seraient dues à une immunité efficace
Vaccination Covid-19 : calendrier, vos questions
Covid-19 : à quoi va servir l'enquête de l'OMS en Chine ?