Coronavirus : « Les gens pensent que c’est fini », s’inquiète le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies

Margot Ruyter

Alors que l’Europe se déconfine, la directrice du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies alerte sur le risque majeur d’une deuxième vague du Covid-19.

La directrice du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), la Dr Andrea Ammon, prévient : il y aura une deuxième vague de coronavirus. « La question est de savoir quand et de quelle ampleur », a-t-elle déclaré au « Guardian », ce mercredi. « Si l’on regarde les caractéristiques du virus, en observant ce qui émerge des différents pays en terme d’immunité collective — ce qui n’est pas très réjouissant, entre 2 et 14%, ce qui laisse encore 85 à 90% de la population sensible — le virus est autour de nous, circulant plus qu’en janvier et février… Je ne veux pas dresser un tableau apocalyptique mais je pense que nous devons être réalistes. Ce n’est pas le moment de se relâcher », a-t-elle alerté. Alors que certains pays européens ont entamé leur déconfinement début mai, un premier bilan de la propagation du virus va pouvoir être dressé d’ici la fin du mois. Une perspective qui ne réjouit pas l’ECDC, très inquiet de voir le nombre de décès grimper en flèche, alors que l’immunité collective est loin d’être atteinte. 

Un relâchement européen

La Dr Andrea Ammon a annoncé le 2 mai dernier, soit quelques jours avant les premières mesures de déconfinement du vieux continent, que l’ensemble des pays européens — à l’exception de la Pologne — avaient passé leur pic de l’épidémie. Un cap qui semble avoir quelque peu détendu les populations qui réinvestissent les rues. « Maintenant...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi