Coronavirus : Jean-Pierre Pernaut tacle le manque de masques de protection en France

Dans la présentation du journal de 13 Heures du 11 mars 2020, Jean-Pierre Pernaut n'a pu retenir un petit tacle sur le manque de masques en France pour affronter l'épidémie de coronavirus Covid-19.

Qui ne s'est pas déjà retourné, inquiet, d'entendre une personne éternuer ou tousser autour de soi ? En particulier dans une zone fermée, comme le métro ou tout simplement dans un bureau. Sans céder à la panique, il faut dire qu'entendre la moindre toux ou le moindre éternuement attire immédiatement les regards suspicieux, voire inquiets de l'entourage. A l'heure de l'épidémie du coronavirus Covid-19, déclarée comme étant une pandémie par l'Organisation mondiale de la Santé, depuis le 11 mars 2020, chacun devient méfiant vis-à-vis de son prochain.

Le fait de tousser devient automatiquement synonyme de maladie. Ce n'est pas Jean-Pierre Pernaut qui dirait le contraire. Le journaliste de 13 Heures de TF1 a vécu cette expérience, en plein direct de son journal, le 6 mars 2020. Alors qu'il allait lancer un sujet sur le coronavirus, le mari de Nathalie Marquay a été pris d'une quinte de toux incontrôlable. Un moment qui n'a pas échappé aux téléspectateurs qui n'ont pas manqué de faire des commentaires sur les réseaux sociaux. De là, à croire qu'il avait contracté le Covid-19, le pas a été franchi rapidement.

Jean-Pierre Pernaut critique le manque de masques de protection en France

Mais, la suspicion a été levée par son épouse sur le plateau de C'est que de la télé, le 11 mars 2020. Interrogée à ce sujet par Valérie Benaïm, sur le plateau de l'émission, Nathalie Marquay a rassuré tout le monde : "il va très bien. C'est une trachéite, il est sous antibiotiques, mais ça fait 15 jours et ça ne passe pas." Malgré cela, Jean-Pierre Pernaut est resté fidèle au poste. Chaque jour, il continue de présenter le journal de 13 Heures. Et chaque jour, il aborde les sujets autour du coronavirus, donnant des informations, de plus en plus alarmantes, sur cette épidémie qui se répand à toute vitesse dans le monde.

Serait-il agacé par la prise en charge de l'épidémie en France ? Toujours est-il que le journaliste de 69 ans, qui n'a pas la langue dans sa poche, a lâché un petit commentaire bien

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :