Coronavirus : ce que l’on sait sur la période d’incubation du Covid-19

Quelles sont les personnes à risques ? Combien de temps les patients restent contagieux ? Pourquoi tous les patients présentant les symptômes ne sont pas systématiquement dépistés ? Quelles sont les précautions à prendre pour éviter de contracter le Covid-19 ? De nombreuses questions circulent autour du nouveau coronavirus qui touche désormais 2 876 personnes et a provoqué 61 décès, sur le sol français*. Parmi ces multiples interrogations : quelle est la période d’incubation du virus ?

On appelle la période d’incubation la durée qui s’écoule entre l’infection et l’apparition des premiers symptômes de la maladie. Durant cette période, la personne contaminée commence à être contagieuse avant même l’apparition des symptômes. Voilà pourquoi, cet élément est important en terme de surveillance et de contrôle.

Ce délai peut varier en fonction des maladies. Pour la grippe, par exemple, elle varie entre 24 et 48 heures. Quant au nouveau coronavirus, la durée d’incubation était jusqu’à présent estimée de 1 à 14 jours, selon l’Organisation mondiale de Santé (OMS), ce qui correspond à la période de confinement.

Coronavirus : la durée médiane d’incubation du Covid-19 serait de 5,1 jours

Selon une récente étude américaine réalisée par la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health et publiée, ce 10 mars, dans la revue médicale Annals of Internal Medicine, la période d’incubation du virus serait en moyenne de 5,1 jours. Pour tirer cette conclusion, les scientifiques américains ont analysé 181 patients contaminés par le Covid-19 entre le 4 janvier et le 24 février dernier. Les personnes malades suivies étaient localisées en dehors de Wuhan, foyer de l’épidémie situé dans la province de Hubei en Chine.

1,01 % des patients développeraient des symptômes du Covid-19 après le confinement

Les chercheurs ont également constaté que "97,5 % des personnes qui développent des symptômes le feront dans les 11,5 jours suivant l’exposition". En outre, ils ont aussi estimé que 101 personnes sur 10

(...) Cliquez ici pour voir la suite