Coronavirus : nouveau "record de mortalité" pour l'année 2020

·1 min de lecture

L'année 2020 aura été particulièrement éprouvante - entre la canicule, les tensions nationales et internationales, mais aussi (et surtout) à cause de l'épidémie de coronavirus... L'Insee confirme ce dont on se doutait : 2020 aura surtout été marquée par un nombre de décès anormalement élevé – un véritable (et tragique) "record de mortalité".

Ainsi, selon l'institut national de la statistique, entre le 1er janvier 2020 et le 7 décembre, 617197 décès sont survenus en France. C'est plus qu'en 2019 (où 613243 avaient été recensés) mais aussi le chiffre le plus élevé depuis la fin de la seconde guerre mondiale, en 1945.

Une surmortalité "record" en 2020 depuis l'après-guerre

Dans le détail, entre le 1er septembre et le 7 décembre 2020, 186 578 décès (toutes causes confondues) ont été enregistrés en France, soit 16 % de plus qu’en 2019 et 19 % de plus qu’en 2018.

Surmortalité : qui concerne-t-elle ? Cette surmortalité anormalement élevée aura surtout concerné les personnes les plus âgées : depuis septembre 2020, l'Insee a enregistré une surmortalité de + 20 % par rapport à 2019 pour les seniors de plus de 85 ans, + 18 % pour les 75-84 ans et + 14 % pour les 65-74 ans. Les jeunes de moins de 25 ans semblent avoir échappé à cette tragédie, avec un nombre de décès de – 9 % par rapport à 2019.

Comment expliquer cette hausse du nombre de décès ? Sans surprise, le Covid-19 (la maladie provoquée par l'infection à coronavirus Sars-Cov-2) (...)

Lire la suite sur Topsante.com

12 recettes avec du poisson pour les fêtes
9 recettes anti-fatigue au cacao cru
Intoxication alimentaire : quels sont les symptômes qui doivent inquiéter ?
9 aliments anti-inflammatoire
Réveillon : surtout pas de chocolat pour votre chien