Coronavirus : où et quand peut-on retirer son masque à l’extérieur ?

Anaïs Guillon
·1 min de lecture

En tissu ou chirurgical, le masque gagne du terrain dans les rues de l’Hexagone. Avant de mettre son nez dehors, voici tout ce qu’il faut savoir sur le port du masque obligatoire en extérieur et ses exceptions.  

Dans les lieux clos, dans les transports en commun et désormais dans les écoles primaires dès l’âge de 6 ans. Pour lutter contre le coronavirus, le masque s’impose dans notre quotidien, y compris lors de nos sorties au grand air. Mais alors, où et quand sommes-nous autorisés à retirer notre masque lorsque l’on passe la porte de chez soi ? On fait le point. 

Sortir masqué en campagne comme à la ville  

Un temps réservé aux zones urbaines des grandes villes, le port du masque dans les lieux publics extérieurs s’étend de plus en plus dans les petites communes, par arrêté préfectoral ou décision du maire. Dès lors, dans de nombreuses villes de France, sortir du supermarché le masque descendu sous le menton devient une bouffée d’air frais qui peut coûter cher. 135 euros précisément.  

En cas de doute sur les mesures applicables dans votre commune, vous pouvez vous renseigner auprès de votre mairie.  

LIRE AUSSI >> Travail en présentiel et confinement: que dit la loi ? 

Retirer son masque pour boire, manger ou fumer 

Il reste toutefois des exceptions au port du masque obligatoire en extérieur, mais il convient d’être vigilant car ce ne sont que des dérogations. Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes ont fait part de leur étonnement après avoir été verbalisés pour avoir temporairement retiré leur masque pour manger une viennoiserie dans l’espace public. La loi est assez floue sur les circonstances qui autorisent le retrait...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi