Coronavirus : pénurie de blouses, masques et gants

travelarium.photos/shutterstock.com

Face à la propagation du coronavirus 2019 (2019-nCoV), les stocks de matériel de protection viennent à manquer. Blouses, gants, masques… faisons le point auprès de l’OMS et des pharmacies en ligne.

Pour juguler au maximum l’épidémie de coronavirus 2019 (2019-nCoV), l’Organisation mondiale de la Santé(OMS) achemine un maximum de « kits de dépistage, de masques, de gants, de respirateurs et de blouses », annonçait TedrosAdhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS, ce 7 février 2020. Mais les autorités sanitaires font face « à une pénurie mondiale d’équipement de protection ».

Preuve de cette hausse de la demande, sur le site de la pharmacie en ligne Newpharma, 500 boîtes de masques chirurgicaux sont vendues chaque jour. « Les stocks sont à zéro depuis le 24 janvier. » Et la plateforme est passée de « 10 à 50 recherches par jour pour des masques en temps normal à plus de 2 500 recherches depuis le 25 janvier», explique Jérôme Gobbesso, CEO de Newpharma.

En chiffre

A ce jour, 31 211 cas de coronavirus 2019 (2019-nCoV) et 637 décès ont été rapportés en Chine. En dehors de la Chine, on comptabilise 270 cas et 1 décès répertoriés dans 24 pays (données OMS, 7 février 2020).

En France, 6 cas sont enregistrés, 12 aux Etats-Unis, 5 au Canada, 12 en Allemagne, 2 en Italie, 2 en Russie, 2 au Royaume-Uni, 1 en Belgique, 1 en Finlande, 1 en Suède, 1 en Espagne.

« Depuis quelques jours, le nombre de nouvelles infections chinoises diminue. Une bonne nouvelle mais nous devons rester vigilants car la courbe pourrait remonter », détaille TedrosAdhanom Ghebreyesus. « Comme nous le savons, la courbe de l’épidémie suit une forme de zigzag ».

Lutter contre le coronavirus a un coût. Selon les estimations, « dans les trois mois à venir,675 millions de dollars seront nécessaires pour stopper la propagation de l’épidémie à l’échelle mondiale ». A ce jour les promesses de dons ont atteint les 110 millions de dollars.