Coronavirus : le pass sanitaire va-t-il rendre la vaccination obligatoire ?

·1 min de lecture

Les annonces faites par le Président de la République le jeudi 29 avril 2021 ont donné bien des espoirs aux Français. Emmanuel Macron a en effet présenté son plan de déconfinement en quatre étapes. La première aura lieu le lundi 3 mai, avec la levée des restrictions de déplacement de plus de 10 kilomètres ainsi que de la très décriée attestation. Mais s'il y a une date à marquer d'une pierre blanche, il s'agit du 19 mai. Ce jour-là, rouvriront les commerces actuellement fermés, les terrasses de bars et restaurants - à raison de six convives par table -, les musées, cinémas et théâtres. Le couvre-feu sera quant à lui maintenu, mais décalé à 21 heures. À compter du 9 juin, les cafés et restaurants pourront également rouvrir en intérieur, de même que les salles de sport. Le couvre-feu débutera alors à 23 heures. Enfin, le 30 juin, le couvre-feu sera définitivement levé. Les événements de plus de 1000 personnes, en extérieur et à l’intérieur, pourront avoir lieu à condition de montrer patte blanche avec un pass sanitaire.

Mais que signifie réellement cette mise en place d'un pass sanitaire ? Va-t-il contraindre les Français, même ceux qui ne le souhaiteraient pas, à se faire vacciner contre la Covid-19 ? En effet, certaines voix commencent à s'élever, craignant que ce pass sanitaire ne crée des inégalités entre les citoyens. "Un pass sanitaire obligatoire pour prendre l’avion, aller à des spectacles, au restaurant ou pour organiser son mariage, c’est un levier de contrainte qui va (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite