Coronavirus : qui sont les personnes les plus à risque ?

Le bilan continue de s’alourdir de jour en jour. Le nouveau coronavirus touche désormais près de 213 000 individus à travers le monde. La France recense 10 000 cas confirmés, selon les derniers chiffres officiels*. À ce jour, 372 personnes ont perdu la vie suite à la contraction du virus, sur le sol français. Compte tenu de la situation, le gouvernement français a décidé d’appliquer de nouvelles mesures de confinement pour restreindre "les déplacements et les contacts" au "strict nécessaire".

En outre, tous les établissements scolaires sont fermés depuis ce lundi 16 mars, et ce jusqu’à nouvel ordre, pour "protéger les enfants" et "réduire la propagation du nouveau coronavirus". En effet, selon Emmanuel Macron, le Covid-19 se transmet et se propage plus rapidement par l’intermédiaire des enfants, souvent porteurs sains du virus.

Si la plupart des personnes le contractant présente des symptômes relativement bénins, pour certaines catégories de la population, le Covid-19 peut s’avérer être fatal. Le gouvernement a rappelé la nécessité et l’importance des gestes barrières à appliquer au quotidien pour protéger ces personnes vulnérables, fortement menacées par l’agressivité du virus. Par la même occasion, le gouvernement a dressé sur son site dédié au coronavirus la liste des personnes les plus à risques. Qui sont ces personnes fragiles face au coronavirus ?

Covid-19 : les personnes âgées de 70 ans et plus sont vulnérables

Parmi les personnes à risque, on retrouve les personnes âgées de 70 ans et plus. En effet, les seniors sont susceptibles de contracter le Covid-19 et de développer des complications graves. Voilà pourquoi le président de la République a demandé "à toutes les personnes âgées de plus de 70 ans qui souffrent de maladies chroniques ou respiratoires de rester autant que possible à leur domicile".

Selon un point épidémiologique de Santé Publique France, publiée le 13 mars dernier, les trois quarts des personnes décédées dans l’Hexagone sont des personnes de plus

(...) Cliquez ici pour voir la suite