Coronavirus : comment se protéger ?

Patrick Williams

Alors que la France enregistre un nombre croissant de malades, Sylvie Behillil, chercheuse à l'Institut Pasteur, démêle pour nous le vrai du faux.

Depuis que le coronavirus est arrivé en Europe et en France, l’inquiétude se propage. Pour y voir plus clair, voici quelques réponses apportées par Sylvie Behillil, responsable adjointe du Centre national de référence (CNR) des virus des infections respiratoires à l’ Institut Pasteur. Des conseils adaptés à l’heure où ces lignes ont été écrites (le lundi 2 mars), mais qui pourraient évoluer. D’où la nécessité de rester « quotidiennement informé ».                

ELLE. Face à quels symptômes doit-on appeler le Samu ?

Sylvie Behillil. Les seuls symptômes grippaux ne justifient pas – pour l’instant – d’appeler le 15. Mais il faut le faire en leur présence ET si on a voyagé dans une zone à risque (Chine, Hongkong, Singapour, Italie du Nord, etc.) ou été en contact avec une personne infectée. On peut aussi appeler son médecin traitant pour connaître la marche à suivre. On ne doit en aucun cas se rendre ni à son cabinet ni aux urgences.                

ELLE. Y a-t-il des gens particulièrement menacés par ce virus ?

Sylvie Behillil. Le risque est très faible pour les enfants. On n’a recensé aucun décès ni de forme sérieuse chez eux. Les cas graves concernent les personnes âgées ou celles qui présentent déjà des pathologies (affections respiratoires, diabète, maladies cardio-vasculaires). Entre 30 et 40 % des victimes décédées ont plus de 70 ans. Enfin, les hommes sont plus touchés que les femmes.             ...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi