Coronavirus : qu’est-ce que l’immunité collective, la stratégie risquée de la Grande-Bretagne pour lutter contre le Covid-19 ?

Si la France, comme l’Espagne, et l’Italie, a choisi de mettre en place des mesures de confinement depuis quelques jours, voire quelques semaines, le Royaume-Uni a pour sa part opté pour une tout autre stratégie face à la propagation du virus Covid-19, qui sévit dans de nombreux pays, depuis début janvier 2020.

Le gouvernement anglais a en effet adopté la stratégie de l’immunité collective. Mais en quoi cela consiste ? À l’instar du Premier ministre néerlandais Mark Rutte, qui a déclaré que les Pays-Bas allaient opter pour " un plan comprenant une distribution contrôlée" du virus Covid-19, les dirigeants Outre-manche ont choisi, pour l’heure, de se diriger vers le même scénario.

L’objectif de l’immunité collective, est de rendre la population résistante au virus. Pour se faire, on ne cherche pas à limiter sa propagation chez les personnes les moins à risques, afin que le virus devienne de plus en plus difficile à transmettre, en raison de la résistance grandissante de la population en question.

Pour justifier le choix que son pays a fait, Marke Rutte a précisé lors d’une récente déclaration que "ceux qui ont eu le virus sont généralement immunisés par la suite, comme c’était le cas autrefois avec la rougeole ".

L’idée est donc de limiter les déplacements et rassemblements, pour éviter que les populations à risques (personnes âgées, personnes immunodéprimées ou qui souffrent déjà de maladies respiratoires chroniques) soient exposées, mais sans demander le confinement, pour que la propagation du virus se poursuive malgré tout, et que la majorité de la population développe ainsi son immunité.

Mais comme le rappellent certains experts, l’immunité de masse est généralement gagnée grâce à la vaccination. La vaccination, est, elle, encadrée et permet de déclencher la formation d’anticorps, contrairement à l’exposition volontaire et peu contrôlée du virus, qui peut s’accompagner d’un nombre significatif de décès, alertent de nombreux spécialistes…

A lire aussi :

⋙ Micronutrition

(...) Cliquez ici pour voir la suite