Coronavirus : le monde de la culture en appelle au Conseil d’Etat

·1 min de lecture

À défaut de pouvoir se faire entendre sur une scène, peut-être pourront-ils se faire entendre devant le Conseil d'État. Les acteurs du monde de la culture ont déposé plusieurs recours devant la plus haute juridiction administrative française, qui en a débuté l'examen ce lundi matin. Ils contestent les fermetures des salles de spectacle décidées par le gouvernement face à l'épidémie de Covid-19. Cinémas, théâtres privés, publics, cirques, centres d'art ou musées comme le Palais de Tokyo…. Tous réclament la réouverture de leur établissement dès que possible.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation lundi 21 décembre

Une inégalité de traitement

"Personne ne comprend le choix qui a été fait de laisser fermer les théâtres, les cinémas, les musées qui sont parmi les lieux où les règles sanitaires sont le mieux respectées. Pourquoi ces lieux-là ont, d'une certaine manière, été sacrifiés ?", dénonce auprès d'Europe 1 Adrien de Van, le directeur du Théâtre Paris-Villette. "Pourquoi peut-on assister à un office religieux, mais pas à une représentation de théâtre ? On peut se promener dans n'importe quelle galerie marchande, mais pas au musée du Louvre", pointe-t-il encore.

Obtenir que l'accès à la culture soit reconnu comme "essentiel"

Au total neuf recours ont été déposés, par des représentants des différents secteurs de la culture, au nom du principe d'égalité. Adrien de Van espère obtenir gain de cause sur ce point. "Ce que l'on souhaite, c'est qu'il soit...


Lire la suite sur Europe1