Coronavirus : Renault et PSA craignent un manque à gagner de 5 milliards d’euros

Carlos Tavares

Alors que la pandémie de Covid-19 paralyse l’économie du monde entier, le secteur automobile ne fait, bien sûr, pas exception. Les constructeurs français Renault et PSA tablent sur un manque à gagner de cinq milliards d’euros.

La crise du coronavirus n'est pas uniquement sanitaire, elle est aussi financière. Jusqu'à près de 25 millions d'emplois pourraient être supprimés dans le monde a averti mercredi l'Organisation internationale du travail (OIT). Le secteur de l’automobile s’apprête lui aussi à faire face à un futur incertain. Le confinement des populations met en difficulté les constructeurs, contraints de mettre en pause leur production dans le monde entier. Les groupes français Renault et PSA ne sont pas épargnés. Une chute drastique des commandes des véhicules neufs en 2020 est à prévoir. 

À LIRE AUSSI >> Le coronavirus a-t-il rendu Emmanuel Macron de gauche ?

C’est dans ce contexte que les patrons de PSA et Renault ont été reçus mercredi à Bercy par Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie et des Finances. D’après les informations de Challenges qui cite une source industrielle tricolore, le montant du préjudice serait de l’ordre de cinq milliards d’euros. “C’est le manque à gagner en cash évalué par les constructeurs auto tricolores pour les deux mois à venir”, ajoute le site économique. Toujours selon Challenges, la "question du paiement des fournisseurs” a été évoquée lors de cette rencontre - en visioconférence - avec Bruno Le Maire.

Vers une nationalisation ?

Renault et PSA, qui subissent de plein fouet les conséquences de l'épidémie de coronavirus, pourraient passer sous pavillon de l’État si nécessaire. Le ministre de l’Économie et des finances, a déclaré qu’il était disposé à utiliser “sans aucune hésitation tous les instruments à (…) disposition pour protéger les entreprises françaises qui seraient déstabilisées par les violentes turbulences boursières : cela passe par des recapitalisations, des prises de participation ou même des nationalisations si nécessaire”.

NOS ARTICLES SUR LE CORONAVIRUS
>> 
Coronavirus : quelles sont les mesures mises en place chez nos voisins européens ?
>> 
Coronavirus et confinement : qui a encore le droit de venir chez moi ?
>> 
Quels sont les symptômes du Covid-19 ?
>> 
Pourquoi la création d'un vaccin prend autant de temps ?
>> 
Coronavirus : est-il possible de "s'auto-contaminer" avec son téléphone portable et si oui, comment le nettoyer ?
>> 
La carte interactive pour suivre l'évolution du Covid-19 dans le monde

Ce contenu peut également vous intéresser :