Coronavirus : en combien de temps peut-on guérir du Covid-19 ?

Le coronavirus continue sa propagation à travers le monde, et notamment en France, où le nombre de cas augmente de jour en jour. 98 % des personnes contaminées guériraient néanmoins de l’infection. C’est en tout cas ce qu’avait indiqué le directeur général de la Santé Jérôme Salomon le 10 mars dernier. Mais en combien de temps peut-on se remettre de la maladie ?

Le virus Sars-Cov-2 peut être à l’origine de différentes formes de Covid-19, plus ou moins sévères. Mais dans 80 % des cas, la maladie serait bénigne. La prise en charge repose alors uniquement sur le traitement des symptômes (fièvre, toux, courbatures, écoulement nasal…) avec du paracétamol. Ces derniers disparaissent généralement au bout de quelques jours.

"Les patients ayant une infection respiratoire haute ou basse bénigne auront des symptômes qui dureront moins de 14 jours, (en règle générale 5 à 10 jours). Sauf la toux qui peut persister plusieurs semaines", précise le Dr Henri Partouche, médecin généraliste et membre de la commission spécialisée des maladies infectieuses, sur BFMTV.

Lorsque les patients sont plus gravement atteints par la maladie, l’infection peut durer plus longtemps. Les personnes touchées par ces formes sévères sont alors hospitalisées. En l'absence de traitement spécifique contre le coronavirus, ils peuvent être placés sous oxygène ou encore sous ventilation.

Coronavirus et guérison : quid de la contagiosité ?

Que sait-on de la contagiosité des personnes guéries du coronavirus ? Pour rappel, la période d’incubation du coronavirus s'étendrait jusqu’à 14 jours, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), avec une moyenne située autour de 5 jours, comme l’explique une étude publiée dans la revue Annals of Internal Medicine. Mais chez certains patients, cette durée pourrait être encore plus étendue.

Une autre étude, publiée dans la revue The Lancet et menée sur 191 patients chinois, révélait que certains patients resteraient contagieux jusqu’à 4 semaines après l’apparition des premiers

(...) Cliquez ici pour voir la suite