Coronavirus : ce test en ligne vous permet d'évaluer vos risques d’infection

L’épidémie de coronavirus continue de se propager à travers le monde. Le Covid-19 touche désormais près de 95 000 personnes. Du côté de l’Hexagone, le nombre de cas recensés a doublé en l’espace d’un jour. En effet, la France compte dorénavant 423 cas de coronavirus confirmés, selon les derniers chiffres officiels*. À ce jour, cinq personnes, dont quatre personnes âgées, ont perdu la vie sur le sol français suite à la contraction du virus.

Coronavirus : un test en ligne pour rassurer les Français

Le Covid-19 se manifeste le plus souvent sous forme d’un état grippal. Ces symptômes sont donc similaires : fièvre, toux, essoufflement, difficultés à respirer. Vous semblez présenter des symptômes respiratoires, semblables à ceux du nouveau coronavirus ? En cas de doute, vous pouvez désormais répondre à un questionnaire en ligne, sur le site internet appelé CoronaCheck, pour connaître vos risques ou celui de votre enfant d’être contaminé par le virus.

Ce test, à réaliser en quelques minutes, a été créé et lancé par le centre universitaire de médecine générale et de santé publique Unisanté Lausanne. CoronaCheck propose de faire deux tests simples et rapides : un pour les citoyens, appelés sur le site "la population", et un autre pour les professionnels de santé. Le site internet explique que ce test apporte des réponses aux questions que se posent les Français, notamment "faut-il téléphoner à son médecin ou se rendre dans une structure médicale si on pense être infecté.e ?" ou "est-ce que moi ou mon enfant faisons partie des personnes à risque ?".

Coronavirus : le test se penche sur votre état de santé

Voici les questions posées pour vous aider à déterminer vos risques d’infection :

Quel est votre genre (homme, femme, autre) ?Quel âge avez-vous ? Avez-vous des symptômes respiratoires, tels que la toux ou des difficultés à respirer (un rhume ne suffit pas) ?Avez-vous de la fièvre (température supérieure ou égale à 38°C) ? Avez-vous eu un contact étroit (à moins de deux mètres et pendant

(...) Cliquez ici pour voir la suite