Coronavirus : comment les transports en commun sont-ils désinfectés ?

La transmission du coronavirus Sars-CoV-2 s’effectue d’une personne contaminée à une autre via les gouttelettes de salive, ou par le biais d’objets infectés. Deux modes de contamination auxquels il est notamment possible d’être confronté dans les lieux publics tels que les transports en commun.

Pour ce faire, le gouvernement a réduit les transports en commun : le trafic ferroviaire sera bientôt divisé par deux et seulement quelques vols internationaux seront maintenus. Du côté des métros, 80 % du trafic est pour l’heure assuré.

Coronavirus : un nettoyage renforcé à la SNCF

Pour limiter les risques de contagion, le nettoyage des transports en commun a été renforcé. C’est notamment le cas à la SNCF, où de nouvelles directives ont été mises en place.

L’idée ? "Désinfecter et bien insister sur les parties qui sont en contact avec les mains des clients, notamment les mains montoires, les poignées ou encore les boutons", explique Manuel Vergez, responsable propreté chez LaboEst, société en charge de l'entretien à la SNCF. Si un cas de coronavirus est détecté à bord du train, les rames sont entièrement désinfectées. Une opération qui peut prendre jusqu’à trois heures.

Coronavirus : la RATP insiste sur les surfaces de contact

Du coté de la RATP, les 1 000 agents de nettoyage ont eux aussi pour instruction de "renforcer au maximum la propreté dans l’ensemble de nos espaces dans le respect des consignes données par l’Etat et par les organismes de santé", assure Hugues Herriaux, responsable propreté de la RATP.

L’accent est particulièrement mis sur les surfaces avec lesquelles les usagers sont en contact, comme les appareils distributeurs, les barres de maintien, les mains courantes des escaliers, les poignées de porte ou encore les plans de ligne.

Si des instructions en faveur d'un nettoyage plus minutieux ont bien été données, "les rames ne sont pas désinfectées totalement. Sauf la cabine du conducteur qui est désinfectée en temps normal (hors coronavirus) tous les soirs. Si la direction

(...) Cliquez ici pour voir la suite