Coronavirus : le "tuto confinement" de Thomas Pesquet pour occuper ses journées

Un cauchemar pour certains, du pipi de chat pour d'autres. Après cette première semaine de confinement promulgué par le gouvernement, l'ensemble des Français est appelé à redoubler d'efforts pour ralentir la propagation du virus Covid-19. Si nul ne sait combien de temps cela va-t-il encore durer, de nombreuses personnes ont mis leur créativité à profit pour occuper leur journée. Pour Thomas Pesquet, pas d'ennui à l'horizon. Le jeune homme de 42 ans, choisi par l'Agence Spatiale européenne pour intégrer la station spatiale Proxima il y a trois ans, a passé 200 jours dans l'Espace sans bouger d'un iota. Alors, le confinement, ça le connaît. À tel point que l'astronaute a publié une vidéo sur Facebook le 16 mars 2020, dans laquelle il donne des conseils pour s'occuper... à sa manière.

1. Trier les photos de son ordinateur

Loin des vidéos premier degré de ses camarades youtubeurs, Thomas Pesquet a choisi l'autodérision et l'ironie pour s'adresser à ses abonnés : "Ça fait quoi un astronaute quand c'est coincé chez soi ?" Et ainsi, le jeune homme, assigné à domicile, saisi son ordinateur pour prodiguer son premier conseil : "J'ai la chance de remplir quelques unes de mes tâches depuis la maison mais ça va me permettre aussi de trier mes photos de la mission et de vous les poster sur les réseaux sociaux!", a-t-il expliqué, le sourire en coin. Si l'on ignore qui peut bien être la personne derrière la caméra, on aperçoit cependant des clichés précieux de Thomas Pesquet flottant à bord du Proxima sur son écran d'ordinateur.

2. Lire des classiques de la littérature

Assis sur son fauteuil, Thomas Pesquet est entouré d'une gigantesque bibliothèque où trônent plusieurs centaines de livres. Dans ses mains, l'oeuvre A Man on the Moon: The Voyages of the Apollo Astronauts, écrit par Andrew Chaikin, qui relate en détail les voyages d'astronautes du programme Apollo. Sans ne jamais être condescendent, l'astronaute balance à ses abonnés : "Je vais passer pas mal de temps à lire, et relire

(...) Cliquez ici pour voir la suite