Avec le coronavirus, les ventes de ces sextoys explosent

Elsa Rouden

L'épidémie de coronavirus a des effets pour le moins inattendus. Les ventes de tapis de yoga et d'équipements de cuisine explosent. Et il en va de même... pour celles des sex-toys féminins.

Avec l'épidémie de coronavirus et les mesures de confinement visant à limiter sa propagation, on investit davantage son intérieur. Résultat, en Chine, les ventes de tapis de yoga et de yoga explosent*, ainsi que celles des équipements de cuisson**, comme l'explique Reuters dans un article consacré à l'impact du coronavirus sur la consommation chinoise. Mais le phénomène touche aussi des univers plus...inattendus.

Ainsi, dans le pays au plus d'1.4 milliards d'habitants, les préservatifs font désormais partie du top 10 des articles les plus vendus par l'entreprise de commerce en ligne Pinduoduo. Le coronavirus s'infiltrerait-il jusque dans notre lit ? Assurément : les sex-toys pour femmes Womanizer ont également vu leurs ventes croître de plus de 50 % par rapport aux prévisions faites par la compagnie allemande.

En s’attendant à de possibles longues périodes d’isolement, les gens souhaitent explorer de nouvelles manières d’utiliser au mieux ce temps à la maison. 

Ainsi, en France (1784 cas de coronavirus déclarés***), comme dans les pays germanophones (1629 cas en Allemagne), elles ont bondi de 40 % sur la période du 1 janvier au 6 mars 2020. Le chiffre grimpe même à 52 % au Japon (581 cas), à 60 % en Italie (10 149 cas) et à 75 % aux Etats-Unis (1 050 cas).

« Nous savons grâce aux commentaires de nos clients, ainsi que différentes enquêtes que nous avons menées auprès de notre panel de testeurs de sextoys, que le...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi