Coronavirus : « Ceux qui ont volontairement distillé la peur sont plus responsables que les non-vaccinés en général »

·2 min de lecture

« 20 MINUTES » AVEC - La médecin en Santé publique Hélène Rossinot revient sur les débats autour des non-vaccinés, particulièrement virulents en ce début 2022

Au total, 7,5 % des personnes de plus de 12 ans et éligibles à la vaccination n’ont pas reçu la moindre dose de vaccin contre le coronavirus en France, selon le site Covidtracker. Alors que la France tourne en moyenne à 250.000 cas par jour, cette minorité, est, en pleine cinquième vague, accusée de largement contribuer à la saturation des hôpitaux. Et chaque jour, les propos contre les non-vaccinés se font plus virulents. Dans une tribune, des soignants ont ainsi appelé à ne pas les réanimer, quand une majeure partie de la population serait, selon un sondage Ifop, favorable à leur non prise en charge. Quant à Emmanuel Macron, il a déclaré la semaine dernière avoir « bien envie de les emmerder ». Une polémique « violente » et contre-productive, selon Hélène Rossinot. Pour 20 Minutes, la médecin de Santé publique revient sur la question sensible de la non-vaccination qui, depuis quelques jours a pris un nouveau virage, celui de « du débat délétère et nocif ».

Hélène Rossinot, médecin en santé publique et autrice de Aidants, ces invisibles.
Hélène Rossinot, médecin en santé publique et autrice de Aidants, ces invisibles.

En France, le vaccin est gratuit et disponible en grande quantité. Existe-t-il pourtant une inégalité face à la vaccination ?

La gratuité ne fait pas l’équité. Des personnes en grande précarité, par exemple les migrants ou les SDF, sont totalement exclues du système de soins(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Coronavirus : « Pour ne plus être emmerdé par le président Macron »… Ils viennent de recevoir leur première dose
Vaccination : Pourquoi les femmes sont-elles plus sceptiques que les hommes ?
Open d'Australie : Non vacciné, Pierre-Hugues Herbert renonce au tournoi australien
Coronavirus à Marseille : 500 médecins marseillais lancent un appel à la vaccination
Vaccination : « Si je le fais, c’est uniquement pour mon job », des non-vaccinés passent le cap

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles