Corrèze natale et merveilles du Lot : Patrick Sébastien nous présente sa France intime

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"J'ai grandi au fin fond de la Corrèze, dans un village magnifique qui s'appelle Juillac, qui se situe à une trentaine de kilomètres de Brive-la-Garillarde. C'est un petit village très agréable. J'ai grandi dans une petite maison à côté de la place de l'Église." Invité de l'émission de William Leymergie Samedi en France, le chanteur et présentateur de télévision Patrick Sébastien nous présente samedi la région de son cœur, située à cheval sur le Lot et la Corrèze. La visite commence dans ce dernier département, dans le village son enfance.

 

>> Retrouvez les émissions de William Leymergie tous les samedis de 15h à 16 sur Europe 1 ainsi qu’en podcast et en replay ici 

 

"J'ai des souvenirs formidables de Juillac, parce que le périmètre, de jeu, une fois que l'école était terminée, c'était les champs et les petites rivières. On partait tout de suite dans la nature", se souvient-il. "J'ai des souvenirs magnifiques de tout ce qui se passait dans ces campagnes-là, des marrons à l'automne. À l'école on dessinait les feuilles des platanes. Il y avait les vendanges, où on foulait le raisin aux pieds dans les comportes. Il y a avait, dans ce village où j'ai passé les plus belles années de ma vie, tout ce folklore de la campagne des années 1950.

Naissance de son amour pour la télévision

"Je reviens très, très souvent à Juillac, parce que tous mes proches sont enterrés dans le cimetière du village. Et puis, j'aime bien y revenir pour faire des balades et retrouver la petite place qu...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles