Cosmétiques naturels : comment choisir un déodorant sain ?

·2 min de lecture

Elle interviendra le 29 mai à Change Now, le plus grand rassemblement mondial autour des entreprises durables, dont ELLE est partenaire. Justine Hutteau, 27 ans, est la co-fondatrice de « Respire », une marque de cosmétiques clean dont des déodorants naturels.

ELLE. Comment est née votre prise de conscience écologique ?

Justine Hutteau. Vers l’âge de 20 ans, en me passionnant notamment pourles ultra trails (NDLR : course en plein air sur une longue distance),j’ai réalisé à quel point notre corps était puissant.Mais alors que j’avais 23 ans, que je terminais mes études, on m’a diagnostiquée une tumeur au sein. Elle était heureusement bénigne, mais j’ai dû passer des examens pendant près d’un an. Cela m’a fait revoir mon mode de vie : mieux bouger, mais aussi mieux dormir, mieux manger et porter un intérêt plus grand aux cosmétiques… Car certains médecins supposent qu’il peut potentiellement y avoir un lien entre des produits qui contiennent par exemple du sel d’aluminium, et des problèmes de santé. Cela m’a donné envie de créer ma marque.

ELLE. Concrètement, comment avez-vous conçu ce déodorant ?

JH. Je ne l’ai pas préparé toute seule dans ma cuisine ! D’ailleurs, je ne me suis jamais essayée au déodorant « maison ». A mon sens, le résultat n’est pas comparable à ce que l’on trouve dans le commerce. Avec mon associé, nous voulions concevoir un produit fabriqué en France d’origine naturelle à 95%. On a travaillé avec une docteure en pharmacie basée à Bretagne. Notre formule est arrivée sur le marché en mai 2019, grâce à une campagne de crowdfunding notamment. Lorsque nous nous sommes lancés, j’avais la chance d’être déjà très suivie sur Instagram,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles