Les cosmétiques pendant un cancer

Linh Pham
Savon de Marseille à l'huile d'olive, Marius Fabre, 3,50 € les 200 g. Disponible sur marius-fabre.com. / DP Marius Fabre

Les marques s’éduquent aux effets secondaires cutanés de la maladie liés aux traitements pour proposer aux trois millions de Français qui vivent avec ou après un cancer des soins appropriés.

À l'occasion d'Octobre Rose, la campagne de sensibilisation au cancer du sein (54.000 nouveaux cas sont recensés chaque année en France) conduite par le groupe Estée Lauder et le magazine Marie-Claire, un gros effort d'information est entrepris, depuis quelques années, par les laboratoires cosmétiques pour informer les patients, en collaboration avec des dermatologues et des oncologues, sur les effets secondaires cutanés liés aux traitements (de fait, 70 % s'en plaignent).

Plus largement, pour toutes les formes de cancer, la chimiothérapie et, plus encore, les thérapies ciblées entraînent des toxicités importantes au niveau de la peau, des cheveux et des ongles (dessèchement extrême, hypersensibilité, irritations plus ou moins graves).

Hydrater régulièrement

Le premier conseil est de préparer l'épiderme avant le début des traitements afin de minimiser leur impact : nettoyer avec des démaquillants doux, des savons surgras, des huiles de douche, hydrater quotidiennement visage, corps et mains avec des produits pour peaux sèches à très sèches, ou encore préparer la peau des pieds chez un pédicure podologue. "Pauvre en glandes sébacées, cette zone est fréquemment atteinte d'hyperkératose, un épaississement que l'on observe aussi sur les paumes. C'est le syndrome "mains-pieds". Les durillons peuvent être douloureux. Dans cette perspective, privilégier les chaussures larges qui évitent les frottements", note le Dr Jean-Paul Claudel, dermatologue. Les mêmes consignes sont valables pendant toute la durée du traitement. Si, malgré ces précautions, les callosités apparaissent, des exfoliants à base d'urée sont conseillés. Lorsque les mains deviennent trop sensibles, on les (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Cancer du sein : ces femmes qui vivent avec un risque plus élevé que les autres
#AuNomDesSeins!, le clip humoristique pour le dépistage du cancer du sein
Comment dépister le cancer du sein ?
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro Madame