Coton-tige géant et cris de plaisir : Philippe Katerine s'amuse sur scène des tests PCR

·1 min de lecture

Lui seul pouvait faire rire le public avec le Covid-19. Alors que la plupart des artistes programmés cette année aux Vieilles Charrues préfèrent éviter de parler de ce sujet anxiogène, ou le font pour remercier le festival d'avoir "tenu dans la tempête", Philippe Katerine a décidé de mettre les pieds dans le plat lors de son concert. Le plus loufoque des chanteurs français a réussi à rendre les festivaliers hilares en parlant des tests PCR et antigéniques que certains venaient de subir.

>> Vivez les Vieilles Charrues avec Émilie Mazoyer sur Europe 1 du 8 au 18 juillet

Après avoir entonné sa célèbre chanson Louxor et s'être amusé à couper le son, remettre le son et faire crier un public déjà acquis à la cause, Philippe Katerine s'est absenté quelques secondes de la scène, au fond de laquelle trônait déjà un nez géant dont les narines faisaient face au public. C'est armé d'un coton-tige presque aussi grand que lui que le chanteur est revenu devant les festivaliers.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"C'est tellement négatif que c'est positif !"

"Vous vous êtes tous bien fait fouiller les naseaux ?", a-t-il demandé dans un cri à des festivaliers rieurs. Le chanteur s'est ensuite approché, coton-tige en main, de son nez géant. Il lui a alors prodigué un test PCR de son cru, frottant l'intérieur de la fa...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles