« Tu couches avec moi et je fais monter ta fille au haut niveau » : Gilles Beyer mis en cause par la mère d’une jeune patineuse

Margot Ruyter

Un témoignage glaçant. Suite aux révélations de Sarah Abitbol qui accuse son ancien entraîneur Gilles Beyer de viols lorsqu’elle avait quinze ans, la parole se libère. Cette fois, c’est la mère d’une championne junior de patinage artistique qui s’exprime. Sabina Mahamoud explique avoir reçu des propositions et des messages sexuels de la part de l’ex-entraîneur de sa fille Nadjma fin 2017.

Il s’est dit « à disposition » de la justice ce jeudi, comme l’a expliqué son avocat à l’AFP. Gilles Beyer, visé par une enquête du Parquet de Paris pour « viols et agressions sexuelles sur mineurs » suite aux accusations de viol de l’ex-championne de patinage artistique Sarah Abitbol, est à nouveau mis en cause. Sabina Mahamoud explique à « L’Equipe » qu’il lui aurait demandé des faveurs sexuelles en échange de la prise en charge de sa fille, Nadjma, alors championne de France junior 2014.

Sabina Mahamoud a confié avoir joint Gilles Beyer, fin 2017, « sur les conseils d’une amie ». « Ma fille est passionnée de patinage artistique. Elle vit pour ça. (…) Lorsqu’elle a quitté un premier club de la banlieue parisienne car les cours étaient trop chers pour mon salaire d’aide-soignante, (…) on m’a conseillé de joindre M. Beyer, ce que j’ai fait », a expliqué Sabina Mahamoud dans une interview publiée ce jeudi dans « L’Équipe ».   

« En fait, il me demandait de me prostituer » 

« Le soir même de ce premier coup de téléphone, j’ai commencé à recevoir des messages très gênants de sa part », a indiqué Sabina Mahamoud. La mère de Nadjma Mahamoud évoque des « messages obscènes », reçus « presque tous les jours ». Informé de la situation financière de Sabina Mahamoud, Gilles Beyer lui aurait alors fait une proposition pour le moins déplacée. « Comment on fait pour le paiement ? (…) Tu couches avec moi...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi