Avec quelle couleur associer le marron pour un intérieur chic et raffiné

Souvent mal aimé en décoration, le marron a pourtant tout pour plaire. On vous explique comme succomber au charme aussi puissant que réconfortant de cette couleur indissociable de l’automne.En pleine folie revival 70’s et alors que les températures commencent enfin à être en adéquation avec la saison, le marron fait son grand retour. Incontournable du vestiaire d’automne, il est parfois mal aimé à la maison. Au brut jugé désuet ou vieillot, on va lui préférer des variantes plus dans l’air du temps comme le chocolat, l’écureuil avec ses reflets bordeaux ou le brun presque café. Pourtant, le marron sait réchauffer nos intérieurs comme nul autre pareil. Il prend toute sa superbe sur un canapé en velours, côtelé ou non, ou sur de la vaisselle en grés ou de la verrerie. S’il évolue parfaitement dans un univers neutre, blanc ou gris perle, il apprécie la compagnie d’autres nuances qui lui offrent des visages et des styles différents. Entre élégance, douceur et vintage, on succombe au marron, la couleur chaude à adopter cet automne.À lire aussi >> Avec quoi marier le bordeaux dans sa déco cet automne ?50 nuances de marronSi le marron évoque pour certains de mauvais souvenirs ou pire, une non-couleur qui n’a pas sa place en décoration, détrompez-vous. Loin du duo psychédélique qu’elle formait avec le orange 70, cette teinte terreuse a su creuser son chemin afin de trouver une place dans nos maisons. Acajou, auburn, terraccota foncée, sépia, cacao, fauve, caramel, terre de sienne, havane, pain d’épices… sont autant de nuances qui composent sa palette colorimétrique évocatrice de la nature. Une palette offrant sérénité, réconfort et force. Des notes organiques que, comme Monsieur Jourdain, l’on adopte déjà sans forcément en avoir conscience. Car il n’existe pas du marron, mais DES marrons.Le marron, une couleur chaude qui aime les contrastesLe marron en peinture résulte d’une combinaison de plusieurs couleurs. Il faut donc puiser dans cette gamme pour déterminer les teintes qui se marieront à la perfection ensemble. Il se révélera ainsi en binôme par exemple avec le vert et le rouge. Une palette automnale, nature et végétale qui illuminera le décor et lui apportera une touche british. Le noir quant à lui insufflera raffinement et luxe, alors que des beiges ou des crèmes se feront plus scandinaves et reposants. Si le marron affectionne cohabiter avec d’autres tonalités chaudes, et presque cousines, comme le jaune ou le orange, il sait aussi s’affirmer à côté de couleurs froides. Tout particulièrement avec sa complémentaire, le bleu. Et ça tombe bien car le bleu Klein s’invite en ce moment dans nos foyers pour y apporter un petit coup de fouet. Une cohabitation tendance et résolument dans l’air du temps.Comment créer un camaïeu de brun ?Là où il est le meilleur, c’est encore lorsqu’il forme un délicieux camaïeu. Composé de sa gamme chromatique de la plus claire à la plus foncée, il offre une délicatesse et une harmonie à la fois chaleureuse et gourmande. Il se livre ainsi complètement, diffusant toutes ses subtilités. En total look monochrome au mur ou mêlé avec des pièces de mobilier ou des accessoires déco, il nous transporte vers des imaginaires nordiques dans lesquels différentes essences de bois prennent également place. Ce qui fait du marron et de ses déclinaisons, une couleur facile à vivre.Dans quelle pièce mettre du marron ? Bonne nouvelle, le marron est l’allié de toutes les pièces de la maison. Symbole de stabilité, de robustesse et de sagesse en langage Feng Shui, il saura dégager calme et repos.Côté peinture, au salon, sur un seul pan de mur, il apportera de la profondeur et se fera tête de lit relaxante dans la chambre. On évitera peut-être de l’utiliser dans des petits espaces ou un couloir étroit au risque de les rétrécir et assombrir encore plus. Mais si l’idée de vous lancer dans la peinture vous effraie, il suffira d’apprivoiser ce coloris par touches avec de la petite décoration ou du textile. Coussins, rideaux, linge de lit, Dame Jeanne, bougeoirs, torchons, flacons d’apothicaires voire tapis seront un bon début. Une fois accoutumé, il sera possible de voir les choses en plus grand comme avec un canapé ou un fauteuil. Attention à ne pas basculer dans le suranné avec des formes trop anciennes qui, associées à des matières comme le cuir, peuvent manquer de modernité et alourdir la pièce. Mais, si l’esprit vintage à la « Mad Men » vous affole, optez pour un bureau en bois foncé ou une bibliothèque modulable. So 50’s. Car oui, le bois permet d’appréhender facilement cette teinte. Et parce que désormais nos extérieurs sont des pièces comme les autres, le marron, façon carrelage graphique, peut également les investir, dans un retour aux sources audacieux.