Coup de soleil : symptômes, durée, traitements efficaces et comment l'éviter

Avec l’arrivée de l’été, les rayons des supermarchés et des pharmacies se remplissent de protections solaires. Des crèmes aujourd’hui très efficaces, adaptées à chaque profil, mais qui bien souvent ne sont pas appliquées en quantité suffisante, et assez régulièrement. Elles sont pourtant indispensables afin de protéger la peau des effets néfastes des rayons UV.

Le coup de soleil est une brûlure provoquée par le soleil. “Cette brûlure est créée par les rayonnements solaires impropres à la vie sur Terre qui ont passé la barrière de notre atmosphère terrestre.”, explique le Dr Gaucher. “Ce sont surtout les rayons dits ultra-violets (parce qu'il sont au-delà du spectre visible, plus courts que la plus courte des longueurs d'ondes lumineuses visibles, le bleu-violet) qui en sont responsables.”, ajoute-t-elle. Plus les rayons sont courts, plus ils sont toxiques pour l'homme et en particulier pour sa peau, sa rétine et ses muqueuses, directement exposées.

La brûlure peut être du premier degré (érythème solaire) ou du second degré (éruption bulleuse)

La brûlure du premier degré provoquée par le soleil s'appelle "érythème solaire". “Elle se traduit par une simple rougeur avec sensation de chaleur et de brûlure, calmée par les applications fraîches, et par un léger gonflement (appelé oedème en médecine) de la peau”, détaille la dermatologue.

La brûlure du second degré s'appelle "éruption bulleuse". “Elle se traduit par une rougeur avec un léger gonflement aussi, mais recouverte de "bulles" (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles