Coupe du monde 2022: le Maroc ne veut rien regretter face à l’Espagne

AP - Christophe Ena

L'Espagne, prétendante au titre, devra se méfier du Maroc prêt à déjouer les pronostics en confirmant sa belle dynamique, en huitièmes de finale du Mondial 2022 au Qatar, le mardi 6 décembre.

De notre envoyé spécial au Qatar,

« On espère créer la surprise car, en étant honnête, si on élimine l'Espagne, ce sera une belle surprise, annonce le sélectionneur marocain Walid Regragui en conférence de presse. Ils ont l'ADN des grandes compétitions qu'on n'a pas, nous ça fait 36 ans qu'on n'a pas joué un 1/8 de finale (défaite 1-0 contre la RFA en 1986). Pour l'instant, il n'y a pas eu de surprise (en 1/8, NDLR), les grandes nations sont là ».

« Ça vaut la peine de donner le maximum »

Walid Regragui, qui « aime » le jeu de « possession » de la « Roja », espère que l’Espagne « ne saura pas quoi faire du ballon ». Le Maroc « nouvelle génération » s'est hissé vers les huitièmes de finale pour la première fois depuis 1986 au Mexique. Il l'a fait en sortant premier d'un groupe F relevé, avec la Croatie, la Belgique et le Canada, et en encaissant un seul but (soit la meilleure défense du tournoi, à égalité avec la Croatie et le Brésil).

Le sélectionneur marocain ne veut pas que son équipe soit complexée face à l’Espagne. « Il faut avoir de l’ambition. Peut-être que dans trente ans, le Sénégal ou le Maroc gagneront le Mondial », avance-t-il en demandant tout le soutien du continent africain.


Lire la suite sur RFI