Coupe du monde de basket: "Personne n’est irréprochable", Boris Diaw amer après le fiasco tricolore

Coupe du monde de basket: "Personne n’est irréprochable", Boris Diaw amer après le fiasco tricolore

Au lendemain de sa terrible élimination dès le premier tour de la Coupe du monde, l'équipe de France était encore en gueule de bois au moment de reprendre l'entraînement à Jakarta, alors que se profile une ultime rencontre pour du beurre contre le Liban (mardi, 11h45).

Appelé à trouver des explications au fiasco letton (86-88) face aux médias français, le manager général des Bleus a appelé à une remise en question globale. De l’encadrement aux joueurs cadres en passant par la Fédération, il s'agit pour lui de "tout remettre à plat" en vue des Jeux olympiques de Paris 2024.

>> Revivez le fiasco des Bleus contre la Lettonie

"On n’est pas encore à l’heure du bilan. Il s’est passé plein de choses, (les raisons de l’échec) sont multifactorielles. Une chose est sûre: personne n’est irréprochable, au sens large. On va analyser et essayer de tout remettre à plat pour voir comment on en est arrivé là, et pour le futur."

"On peut tous être remis en cause"

S'il a regretté la virulente réaction "à chaud" de Nicolas Batum, Diaw ne s'est pas voulu alarmiste outre-mesure à un an des JO. "Je ne sais pas si on peut parler de chantier. Tout est important, et la construction d'équipe est l'un des facteurs. On a parlé de la préparation, du poste de meneur, des différents postes de jeu, des différents joueurs... Tout est à mettre sur la table."

Qui sont les responsables de ce fiasco? "Tous, a-t-il lâché. Moi-même, je serai remis en cause. On peut tous l’être. De l'intendant au dernier joueur en passant par le management et l'attaché de presse."

Article original publié sur RMC Sport