Couple : d’après la science, les ruptures amoureuses abîment notre cerveau

Pexels

"Ne t’inquiète pas, tu vas t’en remettre", "Un·e de perdu·e, dix de retouvé·es !", "Ne te mets pas dans un état pareil, iel ne te méritait pas de toute façon…" Lorsque l’on vit une rupture amoureuse – et encore plus quand ce n’est pas nous qui avons décidé de mettre un terme à la relation –, les commentaires faciles (pas toujours intelligents ni bienveillants) vont souvent de bon train. Comme si, en réalité, une séparation ne serait qu’un mauvais cap à passer. Comme si la douleur, souvent minimisée par la société, n’était pas si importante que cela. Une anthropologue américaine, qui a étudié les effets d’une peine de cœur sur les personnes qui en souffrent, a pourtant démontré que notre cerveau, en particulier, subissait d’importants dommages à cette occasion.

Cette conséquence insoupçonnée de nos peines de cœur a tout de même été dévoilée il y a plus de dix ans, par la scientifique Helen Fisher, dans une étude publiée dans le Journal of Neurophysiology récemment retrouvée par Cosmopolitan. Ainsi, selon elle, notre cerveau peut littéralement être abîmé par les ruptures amoureuses. Des conclusions que l'anthropologue a tirées après avoir observé l’activité cérébrale de quinze personnes en plein chagrin d’amour. Helen Fisher a plus précisément étudié les réactions des différentes zones de leurs cerveaux, grâce à des IRM, après leur avoir montré des photos de leur ex-partenaires. Et le résultat est assez parlant : certaines régions se sont davantage activées que d’autres, notamment (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Voici la question que vous devriez poser chaque jour à votre partenaire pour faire durer la relation
Sexe : connaissez-vous la position de la pieuvre, connue pour favoriser l’orgasme féminin ?
Côte à côte, enlacés, éloignés… Votre position dans le canapé en dit long sur votre couple
Dans un Ehpad, deux femmes de 72 ans se disent "oui" après avoir caché leur amour pendant presque cinquante ans
Vous essayez d’oublier votre ex ? Voici combien de temps cela va vous prendre selon la science