Couple : voici la phrase à sortir pour rembarrer gentiment votre odieuse belle-mère trop envahissante

Rares sont les personnes qui peuvent se vanter d’avoir réussi à nouer une relation agréable et complice avec leur belle-mère. Le mythe se révèle en effet bien souvent véridique : envers le compagnon ou la compagne de leur enfant, les belles-mamans sont loin de toujours se montrer des plus bienveillantes, quand elles ne décident pas de sortir les griffes et d’installer un climat hostile d’emblée de jeu. Telles de véritables harpies, c’est presque comme si elles se fixaient l’objectif de pourrir la vie de la personne qui a réussi à conquérir le cœur de leur progéniture, afin de garder l’ascendant sur ce dernier. Chaque réunion de famille devient ainsi un moment difficile à passer, ou il vous faut à chaque fois prendre sur vous afin de ne pas vous emporter face aux attaques intempestives de votre belle-mère intrusive, qui n’hésite pas à s’octroyer le droit de juger et commenter vos moindres faits et gestes. C’est bien simple, pour vous embêter, elle aura toujours un mot à dire, une réflexion à faire, une critique à émettre, une question piège à vous tendre… Des façons pour elle de vous mettre dans la difficulté mais surtout de vous pousser à bout.

  • Voici quelle serait la clé d’une relation de couple parfaite pour 69% des Français

Comment remettre belle-maman à sa place avec tact ?

Le tout pour mettre fin à son petit jeu reste donc de réussir à la rembarrer sans trop se montrer insolent.e. Et cela n’est pas toujours (...)

Lire la suite sur Grazia

Loïs et Clark : Les Nouvelles Aventures de Superman : à quel point ont changé les stars de la série ?
Perdre du poids : 9 astuces qui marchent vraiment pour maigrir rapidement et sainement cet hiver
Lily Collins ultra sensuelle en mini jupe et chaussettes montantes : elle est aussi stylée que son personnage dans Emily in Paris
Ugly Betty : America Ferrera retrouve ses anciens partenaires et affole les fans avec d'hilarantes photos
Selon une étude, ces causes insoupçonnées seraient responsables de la baisse de libido chez les hommes