EN IMAGES - Couples mythiques : Enrique Iglesias et Anna Kournikova, le show-froid

·7 min de lecture
(Ralph Notaro/Getty Images)
(Ralph Notaro/Getty Images)

Ensemble depuis près de vingt ans, le latin lover et l’ancienne championne de tennis ont longtemps pris un malin plaisir à brouiller les pistes sur leur relation. Retour sur une interminable partie de cache-cache amoureux.

Escape game

C’est en 2001 qu’Enrique Iglesias fait la connaissance d’Anna Kournikova sur le tournage du clip (brûlant) de sa chanson "Escape". À l’époque, la joueuse de tennis, tout juste âgée de 20 ans, commence déjà à se détourner des cours de tennis. Le fils du plus célèbre des latin lovers, de six ans son aîné, marche quant à lui dans les pas de son père, et enchaîne les conquêtes (Samantha Torres, Christina Aguilera…). Sa rencontre avec la championne russe va néanmoins contribuer à alléger considérablement son carnet de bal…

Jeu, set et match

La tension érotique du clip va en effet très rapidement se prolonger en dehors du plateau, même si les deux tourtereaux ne donnent pas suite aux commentaires. Enrique Iglesias s’en amuse même, déclarant malicieusement : "Vous savez il n'y a pas besoin de composer un personnage très élaboré pour embrasser Anna et faire en sorte que cela paraisse crédible à l’écran." Les dénégations du chanteur feront finalement long feu, et dès l’année suivante, lui et l’ex-futur espoir du tennis féminin russe rendront leur relation publique lors des MTV Vidéo music awards, en arpentant le tapis rouge main dans la main.

(Anthony Harvey - PA Images/PA Images via Getty Images)
(Anthony Harvey - PA Images/PA Images via Getty Images)

Rumeurs et gros caillou

Bien que médiatisé, le jeune couple se montre très jaloux sa vie privée. Ce qui n'empêche pas les photographes de les surprendre ensemble de temps à autre dans des restaurants ou sur les plages de Miami. Les paparazzis vont d’ailleurs redoubler d’efforts en 2004, lorsqu’Anna Kournikova, dont la carrière s’étiole, apparaît sur les cours de tennis nantie d’une bague ornée d'un gros diamant rose. De quoi faire tourner la machine à rumeurs à plein régime sur un hypothétique mariage. L’une d’elles fera d’ailleurs état d’une cérémonie secrète à Puerto Vallarta, au Mexique, avant d’être rapidement démentie. Le début d’un jeu qui n’a pas cessé depuis.

(Jason Squires/WireImage)
(Jason Squires/WireImage)

"Nous sommes divorcés"

En 2007, Enrique Iglesias accorde une interview au magazine suédois Aftonbladet et lance une bombe au beau milieu de l’entretien : "Nous sommes divorcés. Je suis célibataire aujourd'hui, mais tout va bien. Ça ne me gêne pas de vivre seul". Inévitablement, cette déclaration génère un énorme buzz, le chanteur semblant révéler dans un même mouvement sa rupture et son mariage. Très vite pourtant, l'entourage d'Anna Kournikova va démentir. Selon la version officielle, le facétieux chanteur se serait seulement amusé à faire une blague aux journalistes. Pas sûr que sa compagne, aussi connue pour son sens des affaires que pour son mauvais caractère, ait apprécié.

Les chiens de la discorde

Enrique Iglesias rira nettement moins l’année suivante. Il s’en ouvrira d’ailleurs au magazine FemaleFirst, auquel il révèle alors qu’Anna Kournikova lui a gentiment demandé de plier bagage à cause de… ses chiens : "Nous vivions ensemble depuis six mois, mais elle m’a mis à la porte. Nous avons eu une chicane. Nous nous sommes réconciliés, mais elle ne m’a pas laissé revenir à la maison. C’était une dispute stupide, à propos de mes chiens. Je vais revenir quand elle me le permettra." Histoire de préparer au mieux son retour, le chanteur ne tarit pas d’éloges sur sa compagne dans la suite de l’interview : "Elle est géniale, elle est fantastique, belle, forte, elle est indépendante, elle est... Oui elle est fantastique." Tout doux Enrique, tout doux.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Je ne me marierai jamais"

Questionnée en 2008 par le magazine américain People sur l’union du tennisman Andy Roddick et de Brooklyn Decker, mannequin américain de 20 ans, Anna Kournikova explique poliment qu’elle souhaite que tout se passe pour le mieux entre les deux jeunes gens. Mais quand le journaliste l’interroge sur sa relation avec Enrique Iglesias, le retour de service de la jeune retraitée des cours en déstabilise plus d’un : "Tout va bien entre nous, mais je ne me marierai jamais…", assène-t-elle. De quoi éteindre à la fois les rumeurs… et les velléités maritales de son conjoint.

"J'ai toujours essayé"

Enrique Iglesias a pourtant tout tenté pour convaincre sa belle de l’épouser. C’est en tout cas ce qu’il laissera entendre dans une interview donnée quelques jours après par sa compagne au magazine People : "J'ai toujours essayé, mais elle n'y prête pas attention", s’y désole-t-il. Ce qui ne l’empêchera pas de dire exactement le contraire, quelques années plus tard. "Je n'ai jamais vraiment pensé que le mariage pourrait changer quoi que ce soit. C'est peut-être parce que mes propres parents sont divorcés que j'estime qu'on n'aime pas plus quelqu'un en raison d'un morceau de papier." Allez comprendre…

Une chanson, et ça repart

Difficile de démêler le vrai du faux dans le parcours des deux tourtereaux. Une chose est toutefois sûre : la joueuse de tennis préférée des sponsors a bel et bien quitté le latin lover une fois depuis le début de leur idylle. C’est le chanteur lui-même qui l’a révélé, un soir de concert au Nouveau-Mexique en juin 2019 : "Ma petite-amie et moi sommes ensemble depuis 17 ans. Nous avons eu des bons et des mauvais moments. (…) Il y a eu une fois - enfin deux fois en fait - où elle m'a dit "Ça suffit, j'en ai marre". Et je me souviens - et c'est la vérité - que j'ai écrit cette chanson [Enamorado Por Primera Vez, ndlr] pour m'excuser. L'écriture est ma thérapie." Et un solide instrument de (re)conquête.

(Clasos.com/LatinContent via Getty Images)
(Clasos.com/LatinContent via Getty Images)

(Pas) mariés, deux enfants

En 2011, à l’occasion d’un entretien avec Purefans News, Enrique Iglesias avait - après avoir une fois de plus nié vouloir épouser Anna Kournikova - fait part de ses envies de paternité : "J'adore l'idée de devenir papa, bien que je pense que ce ne soit pas le meilleur moment. Anna dit que je serais un père fantastique, mais je crois que ça signifierait qu'il y aurait deux enfants dans la maison !" Il y en aura finalement trois. En décembre 2017, l’ex-championne de tennis va en effet donner naissance à des jumeaux, Nicholas et Lucy, 16 ans après sa rencontre avec le chanteur. Mieux vaut tard que jamais.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

VIDÉO : Les jumeaux d'Anna Kournikova et Enrique Iglesias :

Famille nombreuse, famille heureuse

Depuis, la famille s’est de nouveau agrandie, le couple ayant accueilli une petite Mary en janvier 2020. Une petite révolution, à en croire le chanteur : "Il y a une différence de deux ans [avec les jumeaux], donc j'avais un peu peur. Et j'ai deux chiens donc ma maison est chaotique. Je me disais : “Comment vont-ils réagir ?’’", s’inquiétait-il dans les colonnes de People peu après la naissance de la petite dernière. Si, apparemment, tout semble se passer à merveille, Enrique Iglesias a quelque peu changé de rythme : "Je ne dors plus, mais je passe des instants merveilleux ! Je ne changerai cela pour rien au monde !" Une chose, toutefois, semble ne pas avoir été affecté par la parentalité, comme il le révélait il y a peu dans une interview accordée à ITV : "On fait plus l'amour que jamais. Le sexe n'a pas diminué". Comme quoi, le temps n’a pas toujours raison du désir…

(Instagram@annakournikova)
(Instagram@annakournikova)
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles