Les couples révèlent leurs 5 plus grandes sources de disputes pendant la crise du Covid-19

·2 min de lecture

27% des Français en couple ont eu envie de se séparer de leur conjoint(e) depuis le début de la crise sanitaire. Pis, la proportion grimpe même à 50% chez les hommes de moins de 30 ans. Mais qu'est-ce qui a le plus impacté négativement leur relation ? On fait le point avec une enquête réalisée par l'Ifop pour YesWeBloom*.

Plus d'un quart des couples français ont eu envie de rompre avec leur partenaire depuis le début de la crise sanitaire. Une proportion qui grimpe à 28% chez les hommes, et plus particulièrement chez les moins de 30 ans (50%). Un désamour qui pourrait bien survivre au Covid-19 : même à l'issue de la crise, 12% des Français en couple affirment qu'ils souhaiteront prendre leur distance avec leur conjoint actuel. Là encore, les hommes sont encore plus enclins à s'éloigner que les femmes, le chiffre culminant à 23% chez les messieurs de moins de 30 ans (vs 9% des dames dans cette tranche d'âge) et même à 38% chez ceux qui se considèrent très beaux (vs 19% des Françaises qui s'estiment tout aussi attirantes physiquement).

A découvrir également : Couple et crise sanitaire : les conseils d’une psy pour éviter les conflits

Et parmi les éléments qui ont le plus contribué négativement à la qualité de la relation ces 12 derniers mois, le stress lié au travail, la différence de besoins sexuels et le manque de temps passé à deux se placent sur les trois premières marches du podium. A la 6ème place, on trouve la répartition peu équitable des tâches ménagères (29%), suivie des fdisputes au sujet de l'argent (28%), des problèmes avec les amis et/ou la famille du partenaire (25%), des désaccords politiques ou sociétaux (21%) et des différences de milieu social ou familial (18%)

Les 5 problèmes de couple les plus fréquents pendant la...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles