Coupures d'électricité: Borne assure que "les personnes malades à domicile seront toujours prises en charge"

Élisabeth Borne à l'Assemblée nationale pour une séance de questions au gouvernement, ce mardi 6 décembre 2022. - Capture d'écran
Élisabeth Borne à l'Assemblée nationale pour une séance de questions au gouvernement, ce mardi 6 décembre 2022. - Capture d'écran

L'exécutif se veut rassurant. Quelques heures après la critique d'Emmanuel Macron sur "les scénarios de la peur" face aux risques de coupures d'électricité cet hiver, la Première ministre Élisabeth Borne a tenu à rassurer sur la situation des personnes à haut risque vital, notamment celles sous respirateur, en cas de délestage.

"Contrairement à ce que des propos maladroits ont pu laisser penser, nos hôpitaux seront toujours alimentés en électricité et les personnes malades à domicile seront toujours prises en charge", a-t-elle lancé lors des questions au gouvernement ce mardi à l'Assemblée nationale.

Ne pas "agiter de fausses peurs"

La Première ministre a fait notamment référence aux propos du porte-parole d'Enedis sur BFMTV ce lundi. Ce dernier a affirmé que "les personnes qui sont à haut risque vital ne font pas partie des clients prioritaires définis par les préfectures". D'après lui, les patients sous respirateur artificiel, sont "non-prioritaires" et "éventuellement délestables".

Une prise de parole qui a eu le don d'énerver l'exécutif. Selon nos informations, Matignon a en effet contacté Enedis pour un recadrage, après qu'Emmanuel Macron l'a lui-même rabrouée depuis Tirana ce mardi matin.

"Notre responsabilité, c'est de planifier tous les scénarios sans faux-sembants mais sans agiter de fausses peurs", a ajouté Élisabeth Borne dans l'hémicycle.

En raison d'une production historiquement basse du parc nucléaire, d'éventuelles coupures d'électricité pourront survenir cet hiver, en cas de températures particulièrement basses.

Article original publié sur BFMTV.com