Non, les courants d’air ne rendent pas malade (et on vous explique pourquoi)

·1 min de lecture

Covid-19 et campagnes de prévention obligent, vous savez désormais qu’il est conseillé d’aérer régulièrement son intérieur. Seulement, vous n’avez pas manqué de le constater en ressentant le besoin de sortir écharpes et bonnets dernièrement : l’hiver arrive, et il fait froid.

Vous voilà donc face à un dilemme: faut-il vraiment aérer pour éviter de tomber malade si vous risquez d’attraper froid en le faisant… et donc de tomber malade quoi qu’il arrive.

La vérité sur les courants d’air

Rappelons les bases : personne n’attrape véritablement froid. Ce sont des virus qui vous rendent malade, et pas la baisse des températures en elle-même. Et ce même si la fragilisation de la muqueuse respiratoire provoquée par le froid peut toutefois favoriser certaines contaminations.

Reste une évidence : non seulement l’atmosphère de nos foyers est chargée de polluants divers émanant de notre mobilier ou des produits que nous utilisons pour le nettoyer, mais elle concentre également des particules de virus comme celui du Covid-19 qui, piégées chez vous, comme dans les lieux clos, ne se dissipent pas et augmentent mécaniquement le risque de contamination. En avril dernier, le British Medical Journal expliquait ainsi dans l’une de ses communications que "les plus petites particules […] peuvent rester en suspension dans l’air pendant des heures et représentent une voie importante de transmission."

Une seule solution : apporter un vent de fraîcheur

Sachez-le (...)

Lire la suite sur Topsante.com

DIRECT Covid-19 en France ce 17 novembre : chiffres, annonces
6 solutions auxquelles on ne pense pas, pour sombrer facilement dans le sommeil
L'apnée du sommeil, un facteur de risque de forme grave du Covid-19
Covid 19 : 9 fois plus de décès chez les non vaccinés
Variant congolais : que sait-on de ce variant atypique du Covid-19 détecté en Bretagne ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles